Laetitia Colombani

Éditions Grasset, 2017, 224 p., 18 €

Club de lecture AUF

tresse4e de couv. :

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
 
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
 
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
 
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
 
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
 

 

Ma chronique :

J’ai eu envie de lire ce roman dès que j’en ai entendu parler par les services presse il y a un an, mais je n’ai pas fait partie de ces lecteurs là. Puis, les avis de lecteurs ont commencé à affluer plutôt positifs et j’ai fini par saturer du battage médiatique. j'ai même eu peur d'être déçue. C’est un roman qui sort bien en bibliothèque et dans le cercle de lecture que j’anime le livre est passé de main en main. J’avais des petites questions qui me trottaient dans la tête alors j’attendais que l’effervescence retombe pour le lire. On vient de me l’offrir alors plus d’excuses pour retarder ma lecture plus longtemps.

C’est un livre que je conseille pour ceux qui aiment les feelgood. Il se lit facilement et rapidement. Je suis contente de l’avoir lu et d’avoir eu mes réponses.

Nous allons découvrir trois femmes, d’âge et de milieux différents sur trois continents. Elles sont toutes les trois à un moment clé de leur vie, une période critique, et leur existence va basculer pour des raisons qui leurs sont propres.

Elles vont devoir ouvrir les yeux et réaliser que leurs rêves, leurs projets, leur vie va changer. Après leur prise de conscience, on va les voir prendre des décisions qui vont affecter leur avenir. On retrouve l’idée de l’effet papillon ce que l’une fera aura un effet sur les deux autres sans le savoir.

C’est une histoire fragmentée avec une alternance des trois différentes vies. Cette façon de raconter les choses incite le livre. Et aucun intérêt de sauter des pages et suivre qu’une seule histoire à la fois. La « fragmentation » à du sens, ce n’est pas juste un effet de style.

Il y a des petits détails qui lient chaque étape, certains sont évidents et d’autres moins. Il faudrait une lecture plus posée pour mieux détailler les différents brins de cette tresse, mais  j’ai préféré me laisser emporter par les histoires plutôt qu’à analyser la construction du texte.

Cependant j’ai remarqué que les thématiques du corps et des cinq sens font omniprésents du début à la fin. Que cela soit dans le sens positif ou négatif. Cela donne encore plus vie aux personnages et créent des images qui  forment des tableaux. A quand une adaptation cinématographique ?

Je remercie ma copine pour son cadeau… pas innocent puisque j’ai voté pour ce livre au club de lecture d’AUF !

A bientôt