Pierre Gibert

Editions Faton, 2017, 45 p., 14,50 €

Masse Critique Babelio / Editions Faton

ali et Lola Tome 1

4e de couv. :

Ali et Lola s’aiment beaucoup et sont inséparables, mais ils passent leur temps à se chamailler. Pourquoi ? Parce que Lola est une ignorante incorrigible, qui fait beaucoup trop de fautes de français (c’est le point de vue d’Ali) ou bien parce que Ali est un insupportable maniaque des règles de grammaire et du bon usage du vocabulaire (c’est l’avis de Lola) ?

Quoi qu’il en soit, Ali ne peut s’empêcher de reprendre Lola chaque fois qu’elle offense la langue française, et, généralement, il s’en mord les doigts, car Lola a un sens de la repartie très développé !

Mon Billet :

J’ai découvert  ces personnages, il y a une bonne  dizaine d’année dans la revue « Virgule » que je lisais avec ma fille à la médiathèque.

Une BD intelligent et drôle que je suis heureuse de faire découvrir à mon fils de 10 ans. Je l’ai lu seule pour m’imprégner des concepts présentés et parer à d’éventuelles questions. Ce n’est pas un grand lecteur mais je l’ai vu prendre la BD spontanément.

Je lui ai demandé s’il la comprenait, il est en primaire et ce n’est pas ce genre de sujets qu’on y aborde. Non il n’avait pas compris grand-chose, mais il m’a demandé de la lire avec lui et de lui expliquer et là il a trouvé ça drôle. Certaines erreurs que les  personnages font il s’est rendu compte qu’il les faisait aussi… Donc c’est une BD utile car il se souviendra de certains raisonnements …

Comment fonctionne cette Bd ? Nous avons Ali et Lola et quelques copains de collège, et un rival potentiel  Lionel.

Ali, c’est le fort en thème qui ne peut s’empêcher de remarquer les erreurs de vocabulaire ou de grammaire de son amie et élue de son cœur. Bien sûr, il n’est pas diplomate pour deux sous et cela lui joue des tours car Lola a de la répartie. Plus d’une fois il oublie de tourner sept fois sa langue avant de parler il se retrouve en fâcheuse posture et nous on rit.

Lola est forte en math et en sport, et il y a des planches où c’est elle qui relève les fautes d’Ali, elle le remet en place. Dans c es cas là on n’a pas la réplique, car Ali est juste vexé !

Il y a aussi des planches où Ali arrive à rattraper sa maladresse et sa manie de relever les fautes et grand bien lui prend car il a droit au bisou !

Le dernier type de planche met Ali et Lola dans le même camp contre les autres.

Ce sont des élèves de quatrième, ils ont leurs premiers émois amoureux. Lola a deux soupirants et même si Ali à sa préférence lorsqu’il l’a trop énervée ou/et vexée, elle ne se gêne pas pour tourner son attention vers Lionel.

Ce volume se compose de  43 planches. Une planche correspond à une page et environ une douzaine de cases. Le temps d’une mise en situation de la vie quotidienne (il n’y a que quelques cas où cela sort de l’ordinaire). Puis vient « l’erreur » de langage suivie par « la correction-leçon ». La mise dans le contexte d’une erreur que parfois on fait permet de sortir de la leçon scolaire.

La première et la dernière histoire portent sur le pléonasme mais traitée de façon différente.

C’est une BD que je recommande fortement pour les ados et les adultes car on y apprend des choses en s’amusant.

Je remercie Babelio et les éditions Faton pour cette lecture que j’ai pu partager avec mon fils.

NB : Nous avons ressorti les vieux magazines de virgules pensant prolonger la série, mais nous n’en avons trouvé qu’y n’y est pas… il faudra donc qu’on achète les autres tomes. C’est l’occasion de faire découvrir à mon diablotin ce magazine. Quel dommage je n’ai pas de partenariat avec les éditions Faton ! lol !

babelio 18

faton ed

Wish list :

ali et lola tome 2     virgule 2018