Polynie

Mélanie Vincelette

2011, 214 p., Robert Laffont

LU DANS LE CADRE D'un Partenariat BOB / Robert Laffont

 

polynie

"Rosaire Nicolet, jeune avocat, beau, intelligent, séducteur, est retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel. Ambroise Nicolet, appelé afin de reconnaître le corps de son frère, récuse toute idée d’un crime passionnel au profit d’une autre thèse. Leur aïeul Jean Nicolet, un explorateur du XVIIe siècle, était détenteur d’un secret : l’Amérique n’a pas été découverte par Colomb mais par le Chinois Zheng He."

 

Mon avis :

Tout d'abord il faut signaler qu'il ne s'agit pas d'une enquête policière à proprement parler.

Lorsqu'Ambroise le narrateur apprend le décès de son frère nous avons un être humain en souffrance qui va devoir admettre la disparition de son frère une sorte d'alter ego. Nous avons les premières phases du deuil avec l'incrédulité, le dénie, les souvenirs qui font surface à tout moment de la journée. Nous avons un être qui gère le quotidien, le travail, ses obligations.

A travers ses pensées nous avons un protrait qui se dessine, un portrait physique et psychologique. Puis par extension nous avons tout l'entourrage qui prend forme.

Plus qu'une enquête nous sommes en face d'une quête de la vérité. Nous n'avons pas la présence policière. Passé les premiers instants, voilà que les langues se délient et que le doute envahi Ambroise. Lui qui a un soucis de confiance en soi va douter de tout le monde.

Lumi semble la cadidate évidente, la prostituée vénale qui partage la vie de Rosaire et qui l'a découvert mort. Il y a même une lettre du défunt qui va dans ce sens. Mais bientôt d'autres mobiles deviennent possibles donc d'autres coupables potentiels. Le narrateur découvrira à la fin les tenants et les aboutissants de ce meurtre. La fin est surprenante, je n'en dis pas plus.

L'auteur a su m'intéresser aux problèmes que connait cette partie du monde. Si j'ai bien compris nous avons dees enjeux économiques et politiques très importants. D'un côté nous avons les Inuits qui voient la banquise comme une terre, celle de leurs ancêtres. Mais ils non pas les droits sur le sous-sol qui reviennent au Canada. Il y a ceux qui considèrent que la banquise c'est de l'eau et donc nous sommes face à un problème d'eaux territoriales. D'un autre côté les Russes qui voient le prolongement de la dorsale de Lomonosov et qui revendiquent la possession de cette partie du monde. Et voilà que les chinois pourraient revendiquer ses terres car il y aurait eu une expédition chinoise en 1418.

J'aimé la vision actuelle de cette partie du monde avec les problèmes environnementaux , écologique, approvisonnement, déplacement, la prostitution, la réincarnation, l'identité nationale... tout prend une autre dimension au bout du monde.

Les personnages sont chacun un peu marginaux, ils sont intéressants avec leur parcours cahotiques... Un roman intimiste et un dépaysement total !

 

Merci à BOB et minirobert et Mélanie Vincelette pour toutes les découvertes.