Christophe Lambert

Editions Syros, coll. Mini Syros Soon (+10 ans), juin 2017, 134 p., 5 €

Mes lectures Syros

meurtres dans l'espace4e de couv.

Alexia voyage avec ses parents et six autres adultes à bord du Space Beagle II. Ce vaisseau ramène sur Terre de précieux échantillons de vie extraterrestre. Mais une série d’accidents horribles affectent soudain l’équipage. Apparemment, quelqu’un a décidé de rentrer seul ! C’est la panique. Alexia demande de l’aide à Puck, un robot pas comme les autres, qui est aussi son seul ami…

Mon Billet :

Microcosme perdu dans l’espace !

L’héroïne, Alex 13 ans, est la seule enfant de la plateforme spatiale, elle a juste Puck un robot pour compagnon de jeu. Elle vit avec ses parents.

Elle a tendance à se mêler de tout et c’est ainsi qu’elle va se retrouver au cœur du problème.

C’est une histoire à la première personne. Alex a besoin de raconter son histoire. Cela rassure car cela signifie qu'elle survie à ce dramatique voyage !

Ce qui est intéressant dans la construction de cette micro-société, c’est de savoir qu’elle garde beaucoup de références à notre vie actuelle. Il y a la famille, les amis et les autres relations. Ils utilisent les journées de  24 h pour garder des repères temporels. Ils ont construit un jardin avec un lac sous un dôme en recréant la sensation de vent etc…

Il ya donc la vie de famille et les actions qui sont associées, rien de parfait : les parents se disputent, la fille essai d’esquiver les corvées et contourner les règles…  on y voit un certain quotidien adapté à ce lieu de vie.

Il y a des références à notre époque avec un petit côté drôle comme « Harry Potter et les Vampires de l’espace » et quelques autres que je vous laisse découvrir.

Ce roman de science fiction donne des notions de temps de voyage et autres aspects techniques pour expliquer aux jeunes lecteurs les implications de certains problèmes qui surgissent au cours de ces mésaventures.

On a une enfant face à des adultes et elle va vivre des choses qui ne sont pas de son âge… il y a des choses drôles et dramatiques. On a toute la palette d’émotion qui va être déclinée au cours de cette histoire.

Ce qui m’a plu dans cette histoire c’est le côté « rien ne va plus sur la plateforme ».

La dernière partie du roman nous permet de tout bien comprendre. Il ne laisse pas le jeune lecteur sans réponses. C’est très logique alors qu’on pourrait croire que certains détails sont juste là pour « meubler » ou faire sourire. C’est un roman où chaque détail a son importance et  chaque pièce va s’emboîter à la fin.

 

Je remercie les Editions Syros pour leur confiance.

syros