Alain Gagnol

Éditions Syros, 8 ocotbre 2020, 464 p, 17,95 €

 

Mes lectures Syros

même les araignées

4e de couv. :

« Cette fille n’est pas seulement bizarre. Elle est un gros bloc de mystère enseveli sous une épaisse couche de secrets. » 
Depuis quelque temps, Thomas ne dort plus. Il a de quoi être inquiet : son chat a disparu alors qu’un tueur d’animaux sévit en ville... Une nuit, il distingue une silhouette dans son jardin. Malgré le masque d’opéra chinois qui cache son visage, Thomas reconnaît Emma, sa voisine. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’Emma est télépathe, et que ce don extraordinaire pourrait peut-être les mener jusqu’au tueur. Ou mener le tueur à eux.
Mes impressions de lecture :

Oh le nouveau Alain Gagnol !

J’avoue que le titre m’a un peu inquiété mais comme j’aime bien ce qu’écrit cet auteur je lai ai fait confiance. J’ai souris lorsque j’ai découvert la signification de cette pensée. Elle reflète bien ce qui se passe… A vous de le découvrir !

La couverture est magnifique, elle est très explicite une fois qu’on a commencé la lecture !

Une nouvelle fois Alain Gagnol nous présente une adolescente avec une particularité hors norme. J’avais adoré comment il avait démonté le côté tentant de devenir un super Héros dans la trilogie « Power Club ».  Il brise ici les clichés sur la télépathie,  le fait de lire dans les pensées ce n’est pas que ce qu’on pense à première vue.

J’ai noté trois fil rouges (vous en trouverez plus ou d’autres) le premier est celui du handicap, de comment vivre avec les autres, leur regard et leurs préjugés.

On peut parler de roman de formation, car on va découvrir comment une ado va affronter la vie et apprendre à vivre avec son « handicap ». Le père à essayé mais il a ses limites et ses barrières émotionnelles. Il faudra la rencontre avec un autre ado pour qu’elle prenne son problème sous un autre angle et du coup avancer malgré les risques mortels. Les ados ont plus de ressources qu’on ne croit.

Emma et son père vivaient en vase clos pour protéger Emma. Il n’a trouvé que cette solution. Mais Emma a 16 ans et elle est sortie de l’enfance. Elle apprend à vivre par elle-même  pour que tous les deux ne finissent par transformer ce lieu de protection en prison émotionnelle pour tous les deux.

Il va y avoir les premiers émois amoureux et cela va aussi jouer un rôle dans ce besoin d’aller de l’avant.

Mais ce roman est aussi un thriller, pas de doute, au niveau tensions émotionnelles ont va être servis et nos protagonistes aussi. La mort rode autour de leur quartier et à se mêler des affaires d’un tueur on prend de gros risques. Le final est terrible !

Emma va devoir apprendre à se protéger pour affronter les épreuves et les pensées perverses et négatives. C’est plusieurs degrés au-dessus de la vie quotidienne.

Actions et rebondissements vont vous faire bondir de votre fauteuil plus d’une fois.

Les deux personnages sont touchants et forment un duo positif. On entre facilement en empathie avec ce qu’ils ressentent. Il y a des moments très émouvants surtout lorsque Emma découvre certaines douleurs chez les gens qu’elle croise.

C'est un roman à la première personne tantôt Emma, tantôt Thomas nous permets de les suivre dans leur cheminement. Il y a bien sûr toutes les "je" que lis Emma dans les pensées des gens qu'elle croise, cela donne d'autres façons de dialoguer.

Alain Gagnol a trouvé une jolie façon de nous parler de la télépathie.

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance

syros

kokeshi rentree

 

Qui en parle ?

Jangelis

L'Ado accro aux livres

 

power club

power club 2

power club 3