Chers lecteurs,

Vous voyez passer sur divers réseaux des photos de blogueuses qui reçoivent des livres. Je suis sûre que vous vous demandez d'où ils viennent et où ils vont. Je vais essayer de raconter le parcours chez moi. Je parle de livre objet car je ne lis que des livres papier.

Il n'y a rien d'original dans ce que je vais vous raconter... juste une envie de partager une petite expérience.

kokeshi au panier

 

Les sources :

Il y a bien sûr les achats neuf ou d'occasion, les cadeaux personnels.

J'ai plutôt tendance à acheter d'occasion dans les vides greniers et associations, boîte à livre (rarement car il n'y en a pas près de chez moi), et chez Emmaüs. Il m'arrive parfois de récupérer des dons reçu par la bibliothèque où je suis bénévole (les livres en double ou les livre format de poches). Pour les achats livres neufs il s'agit d'achat très ciblés : Salons, librairies ou autres grandes enseignes tout dépend de mes déplacements.

Les concours sur les réseaux Blogs, Facebook, Instagram, Twitter...

J'ai eu quelques fois des petits coups de pouce de lectrices qui connaissent un auteur ou une atttachée de presse...

Les partenariats par l’intermédiaire de sites et de blogs. Libfly,  Babelio, Livraddict, Book en Stock, Lecteurs.com...  Une chronique est demandée en échange à chaque fois et une certaine inter activité. Chaque site correspond à un certain type de lecture. Je ne vais pas tout vous détailler. J'indique généralement dans mes billets dans quel cadre je les lis.

En 2014 j'ai eu la chance d'être choisie pour participer au Prix du lecteur du livre de poche. Une expérience très intéressante et qui vous permet de lire des livres récents en même temps que d'autres. Au niveau visibilité sur les réseaux ce n'est pas négligeable.

Mes partenariats directement avec les maisons éditoriales ont commencé en 2013 avec Folio, je n'ai jamais su comment, certainement grâce aux partenariats sur Livraddict... Puis il y a eu des contacts ponctuels avec d'autres maisons... Il m'est arrivé d'en contacter certaines ... mais la plupart du temps les relations se sont développés petit à petit... je suppose que mon enthousiasme, mon sérieux et ma présence sur les réseaux sociaux on permis de pérenniser certaines relations. D'autres se sont interrompu avec le changement de la responsable des contacts avec les blogs. Personne n'est venu se plaindre de la qualité de mes chroniques...

 

Choix et attribution :

Les propositions dépendent des maisons d'édition. Les petites maisons d’éditions n’ont les mêmes moyens de promotion.

Je choisi en fonction de différents critères comme n'importe lecteurs à qui on propose un choix. Le nom de l'auteur, le genre littéraire, la couverture, le synopsis, la curiosité... Parfois on en a entendu parler, on participe à un challenge... 

Parfois le choix n'est pas validé d'office. Par exemple à masse critique vous cochez et c'est un tirage au sort qui vous attribuera ou pas un des titres sélectionnés au départ.

Il reste donc une part de surprise en recevant le livre...

 

 

mailbox alia

 

aaaa  144

 

 

 

 

Réception :

On commence par attendre les livres commandés ou sélectionnés. Dans cette attente l'imagination joue un rôle dans l'excitation de la réception. On projette des attentes dans les livres que l'on va recevoir. Si tout ce déroule bien au sein de la maison d'édition et si la poste fait bien son travail vous avez le plaisir de tenir entre vos mains une enveloppe ou un colis en bon état... Et oui il y a toutes sortes de mésaventures qui font que vous ne recevez pas les livres ou alors ils sont abîmés.

La plupart du temps je reçois des livres comme dans le commerce ou des épreuves non corrigés, plus rarement des tapuscrits en A4 (je déteste ce format de lecture).

Arrive donc le moment crucial de prendre le livre entre les mains... On le tourne dans tous les sens, on observe les détails de la couverture, on lit la quatrième de couverture. On regarde la composition générale du texte, les pièces annexes etc... Et puis, on se tenter par les premières lignes... il m'est même arrivé de lire le livre dans la foulée !

Ensuite  je fais une petite photo  que je poste sur les réseaux. Je note la date de réception dans le livre, je note sur mon bullet journal mes aides mémoire. Même si parfois tout bascule à l'arrivée d'un nouveau livre ou parce qu'il y a des facteurs extérieurs qui viennent tout changer, par exemple participe à des clubs de lecture, je lis des romans jeunesses avec mon fils. La taille d'un livre, l'histoire peut aussi avoir une influence sur la disponibilité temporelle, les déplacements... 

Puis je les couvre d'un plastique transparent pour les protéger.

Avant je faisais tous les moi une rubrique "In My Mailbox" sur le blog... c'est à dire la liste des livres reçus dans le mois avec quelquefois la quatrième de couverture... mais je me suis un peu éloignée de mon ordi !

Les livres rejoignent ma PAL urgente qui fluctue tel des dunes. je lis à différents endroits de la maison et à différents moments de la journée et plusieurs livres,  j'ai donc des piles qui se forment au fur et à mesure qu'avancent mes lectures.

 

019   033

La lecture :

Le but de tout cela reste la lecture.  Je partage la photo de  la première page du livre.

Une lecture qu'on dévore parce qu'on a le temps et qu'on entre en phase avec l'histoire.

Le livre vous tombe des mains parce qu'en fait il avait tout pour vous attirer et finalement vous n'accrochait pas du tout. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas abandonné un livre. Pourquoi ? Parce que je cherche à comprendre ce qui ne me plaît pas ou ce qui  me bloque. Je m'interroge sur l'écriture, sur les sujets traités...

Au cours de cette phase de lecture je poste sur Instagram et autre réseaux des photos de scènes du livre #livreenscene, de pause lecture #qqinstantslecture (voir blog les lectures de Marie Juliet).

Des petits commentaires sur ma lecture ou une citation peuvent émerger.

Certains de livres que je reçois demandent plus qu'une lecture... il faut les tester.

 

373      chro in prog 

 

quand le diable chro Agatha raisin chro

 

(ces carte postales correspondent à des livres emprunté à la Médiathèque !)

La (les) chronique (s) :

C'est toute une aventure. J'ai eu ma période post’it, je collais des commentaires au fur et à mesure que des choses me marquaient, ou pour des citations. Parfois j'ai un carnet et ne note des réflexions, des questions, je fais des connexions entre les idées. Ensuite, il me faut une pause et j'écris ma chronique. Il n'y a pas de moment pour cela, il me faut juste du calme et de la concentration. Dans la rubrique mésaventure : j'ai perdu des notes ou des brouillons de chronique que j'avais mis de côté parce parfois les avis papiers s'accumulent.

La phase suivante ce déroule devant l'écran recopier, réécrire, recomposer, à faire des digressions... A cette étape là j'ai déjà perdu des avis car mal enregistrés... Au début j'écrivais directement sur le blog (qui on bien évolué depuis) et un problème de connexion et tout disparaissait !

J'ai mis chronique au pluriel car parfois je retravaille certains articles pour les poster sur d'autres supports que mon blog.

Trouver les liens internet qui viennent compléter mes propos. J'indique toujours s'il s'agit d'un partenariat en partie parce que blog me sert d'aide mémoire et j'aime quelques années après me remémorer d'où est venu l'idée de lire ce livre.

Créer des cartes postales littéraires. A partir des photos que j'ai faites au cours de ma lecture je crée une composition visuelle, comme pour laisser une trace.

Diffusion : Les liens du billet  sont envoyés au contact dans la maison d'édition. Puis je poste sur les réseaux sociaux, dans des groupes.

La lecture n’est pas qu’une activité personnelle. Elle permet de s’ouvrir aux autres, de communiquer et partager. J’ai eu de belles rencontres grâce aux livres.

J'ai beaucoup de mal à noter les livres, je ne le fais que sur certains supports. J'ai du mal aussi a être négative, j'essais une explication à ce que je n'ai pas apprécié dans un livre.

 

034

Que deviennent les livres ensuite ?

Les livres ne finissent pas toujours directement sur mes étagères... Je les prête mais pas à n'importe qui ! Je les donne rarement car j'aime garder les livres que j'ai lu... ce qui pose un problème lorsque j'emprunte des livres !

Dans ma bibliothèque ils vont bouger au gré de mes rangements. Je les sortirai quelques temps après pour diverses raisons comme les bilans ou parce que j'en entends parler...

Il m'arrive parfois d'aller sur des salons pour rencontrer des auteurs, mais là ma timidité resurgit et je n'ai plus grand chose à dire à l'auteur. On dirait une midinette toute émue. 

 

 

Organiser des concours :

Je n’ai organisé que deux concours. Ce n’est pas fait pour moi, trop de travail et stress. Comme je suis triste de faire gagner qu’un petit nombre de personnes je ne prends pas plaisir. J'admire les blogeuses qui fêtent l'anniversaire de leur blog en nous offrant des livres de leurs partenaires. Il y a un travail énorme en arrière plan que je ne me sens pas de gérer.

 

Pourquoi faire tout cela ?

Au départ c'est pour pouvoir lire des livres récents. Mais aussi partager avec les autres lecteurs. Ceux qui ont lu les mêmes titres ou donner envie à d'autres. Je ne connais pas l'influence que j'ai à travers ma présence sur les réseaux. Mais cela a une influence sur moi... Je prends plaisir à faire tout cela... Il y a un côté ludique dans cette activité qui nourri mon enthousiasme qui n'est pas feint... Il y a un côté gratifiant lorsqu’on note dans son bullet journal que vous avez atteint votre objectif. On a l’impression de faire partie d’une communauté, même si je n’ai pas trop développé cet aspect car il faut un investissement en temps et en argent que je n’ai pas. Le milieu du livre s’ouvre de plus en plus aux blogueuses (eurs) et vlogueuses (eurs) mais il faut être très actif.

Je vis cela comme quelque chose de mystérieux et  extraordinnaire et je le fais tant que cela est possible. je suis consciente que demain tout peut s'arrêter sans raisons particulière.

J’espère que ce petit regard dans les coulisses de mon blog vous aura plu et que vous comprendrez que les blogueuses (blogueurs) qui font cela sérieusement n'ont pas juste que des livres gratuits.

Si vous avez des questions à me poser j'y répondrais volontiers.

 

kokeshi bilan lecture