Le Chaudron noir

Lloyd Alexander

Trad. Marie de Prémonville

Editions Anne Carrière, 2020, 234 p., 15 €

Chronique jeunesse du mercredi

Mes Lectures « Les chroniques de Prydain »

chroniques de Prydain T2

4e de couv.

Taram a repris sa vie monotone d’apprenti porcher à Caer Dallben, lorsque le prince Gwydion vient demander de l’aide au maître du jeune garçon : il veut lever une armée pour s’introduire dans la forteresse d’Arawn, le Seigneur de la Mort, afin de s’emparer du maléfique Chaudron noir, duquel le roi maudit fait naître sa redoutable armée d’immortels. Mais lorsque les princes alliés atteignent Annuvin, ils constatent que l’objet a disparu et tombent dans une embuscade qui coûtera la vie à l’un des valeureux guerriers. Guidés par un précieux talisman, Taram et ses amis vont trouver les trois sorcières Orddu, Orwen et Orgoch, à qui le Chaudron appartenait jadis. À l’issue de cette rencontre, les compagnons devront déjouer les plans d’un traître et la folie d’un ancien allié prêt à tout pour accaparer le pouvoir du Chaudron. Aidé de ses fidèles compagnons, Taram devra bien choisir ses alliés dans cette bataille meurtrière et peser le poids du sacrifice.

Ma chronique :

Cette pentalogie se lit dans l’ordre puisque c’est pas à pas que nos jeunes héros font leur chemin.

Nous avions laissé nos jeunes héros reprendre leur souffle dans une paix toute relative. Ils ont repris plus ou moins le cours de leur vie. Quelques mois ont passé et les plaies ont été pansées. Leur besoin d’aventure ressemble à des braises sous la cendre qui n’attendent qu’à s’enflammer.

Survient alors un cavalier, puis un autre et nous apprenons (Taram, Ellowyn et le lecteur) qu’un conseil des rois et autres dirigeants.

C’est l’occasion de  réveiller les instincts guerriers le besoin de quête et de gloire.

C’est aussi le moment des retrouvailles et aussi d’introduire de nouveaux personnages avec leurs particularités et créer un déséquilibre dans le groupe et relance la dynamique.

La petite touche de magie sera apportée par Adaon qui fait des rêves porteurs de messages.

Un nouveau personnage viendra engendrer une certaine rivalité et compétition.

Tout le monde converge vers Caer Dallben  pour trouver une stratégie et mettre en place un plan d’attaque.

Ils partent tous en conquérants sûrs de leur droits et légitimité vers le château renfermant le fameux chaudron (voir tome1).

Si cela commence par un voyage vers un lieu précis on va vite bifurquer vers d’autres aventures.

De rebondissements en rebondissements les personnages vont continuer à évoluer et grandir. Apprendre en commettant des erreurs, en faisant des expériences parfois dramatiques.

Des duos vont se former tantôt pour créer des liens d’amitié tantôt pour se confronter.

Heureusement il y a de l’humour et des scènes cocasses pour dédramatiser et faire sourire ou rire. Je pense notamment à la scène des « grenouilles ou souris » (je n’en dis pas plus).

Chacun va pouvoir révéler ses vraies valeurs et se dépasser. On va vibrer avec les personnages.

Il ya  des thématiques qui correspondent au monde des contes et des légendes et autres romans de chevalerie. Par exemple les sorcières qui font penser aux Parques, sous des abords comiques.

Nos jeunes héros vont nous faire aussi réfléchir avec des dialogues philosophiques, chacun donnant son point de vue.  Par exemple, ils  vont aborder les thèmes liés aux Sacrifices, l’Honneur, le Bien et le Mal etc.

Cette pentalogie Fantasy Jeunesse est fort intéressante et où on n’a pas le temps de s’ennuyer. A mettre entre toutes mains des lecteurs de romans d'aventure et chevaleresques.

J'ai failli encore oublier de vous dire qu'en début de volume il y a une carte de ce pays imaginaire.... j'adore ça !

Il ne me reste plus qu’à me procurer les trois autres tomes (Tome 5 sortie cet automne).

Je remercie les éditions Anne Carrière de leur confiance.

 

anne carrière

chroniques de Prydain T1