Suzanna Fogel

Trad Madeleine Nasalik

Harper Collins, Harper poche,  2020, 288 p., 4,90 €

Mes Lectures Harper

feller poche

4e de couv.

Une famille que l’on ne souhaiterait pas à son pire ennemi ! » Ouest France
« Une histoire cocasse, farfelue et déjantée » Marie France

Une mère juive envahissante ; un père narcissique qui adore faire sentir sa supériorité intellectuelle à son prochain ; une sœur délurée au langage SMS ; une grand-mère hilarante et jamais à courts de ragots qui ne se prive pour donner ses directives en matière de vie conjugale…
Les Feller forment une famille attachante, braillarde, déjantée et imparfaite. Par le biais de lettres aussi intrusives qu'hilarantes, ils ne vont cesser de s’immiscer dans la vie de Julie, aspirante écrivain, exact pendant de Lena Dunham dans Girls.

Ma chronique :

Tout d’abord un petit mot sur la couverture que je trouve très représentative de l’histoire. On y retrouve les personnages qui vont intervenir dans ce roman, même le hamster est là ! On ne voit pas Julie la destinataire de tous ces différents messages. On notera la forte présence féminine.

C’est un roman avec une construction intéressante. On a une série de lettres ou de mails (et autre moyens de communiquer) qui petit à petit vont nous raconter l’histoire de cette famille. Tous les messages sont adressés à Julie. Julie que l’on va voir à travers eux grandir, vieillir et mener sa vie. Chaque message a un titre, un « chapeau » qui nous résume l’idée développée, cela donne le ton. Chaque type de message correspond à l'expédieur dans son contenu et le traitement de l'information envoyée, mais aussi en fonction du moyen utilisé (courier, couriel, message posés sur la table, sms...).

Mais où sont les réponses me demanderez- vous ? Cest là qu'on voit que c'est un roman. Certains messages n'ont pas besoin de réponses et d'autres on découvrira certaines réponses à travers le réseau familial...

Ce roman parle de sujets quotidiens, famille, vie de couple, divorce, remariage, la sexualité… D’une part on découvre la vie traditionnelle d’une famille juive mais aussi la jeunesse plus libérée. La mixité dans les couples aux USA de nos jours, et le thème du racisme et de la tolérance. Il y a d'autres sujets qui touchent les USA comme par exemple côte Est/côte Ouest, travail, argent, sexe. .. Le tout enrobé d’humour. 

J’ai souris et parfois ris dans la façon « naturelle » sans filtre de se parler au sein d’une famille. Les relations entre les différents membres. J’ai adoré la terrifiante lettre de la tante sur le règlement intérieur pour les invités. En ces temps de confinement je plains ceux qui vont devoir vivre chez elle. Cette digression pour dire qu’il n’est pas toujours bon de tout dire au sein de la famille, on ne sait jamais cela peut être très gênant. Je pense par exemple à la lettre de la belle-mère qui dévoile des secrets d’alcôve… Ah Ah Ah !

C’est un roman de détente qui est le bien venu pour ce changer les idées. Vous ne regarderez plus votre famille de la même façon.

Je remercie les Editions Harper Collins de leur confiance.

harper collins