Jean-Christophe Tixier

Editions Syros, Souris noire, 9 janv. 2020, 149 p., 6,95 €

Site de l'auteur

Mes lectures Syros

Chronique jeunesse du mercredi

dix minutes panique

4e de couv. :

Les règles du jeu de la peur sont simples. Chaque joueur a dix minutes pour effrayer les autres, le premier qui hurle perd la manche. Tim, Léa, Félix et Jade sont confiants, mais Maho les met K.-O. par surprise. Sa hantise à lui : le réchauffement climatique. Le lendemain, il se rend justement à une manifestation pour la défense de l'environnement. Au milieu de la foule, tandis qu'une action violente se prépare, la peur n'a plus rien d'un jeu d'enfant

Ma chronique :

Quel plaisir de lire un nouvel épisode de cette bande de copains.

L’une des particularités de cette série qui a démarré avec Tim et Léa avec « Dix minutes à perdre » c’est que le cercle des personnages s’agrandit et Tim et Léa ne sont pas forcément en première ligne. On découvre alors d’autres personnalités avec leur propre centre d’intérêt. Il y a un fonctionnement en duo avec le groupe en renfort.

Les lieux aussi ont leur importance. La plupart des personnages n’ont aucune connaissance des lieux, sauf Maho un natif et Jade qui venait y passer des vacances. Cela va jouer un rôle car il y a une part d’inconnues que les personnages ne maîtrisent pas.

Nous avons une alternance de chapitre où tantôt c’est Jade qui raconte, tantôt c’est Maho, avec le jour et l’heure indiqués en début. Donc de bons repérages pour le lecteur. Cela permet aussi d’être au cœur de l’action qui ne se déroule pas forcément lorsqu’ils sont tous ensemble et on au niveau de l’intime on a les pensées de chacun exprimés par les intéressés.

Le groupe est assez hétéroclite puisqu’il s’est formé par le système voici mon ami (e). Ils n’ont donc pas tous les mêmes affinités, sans parler des premiers émois amoureux qui créent des rivalités. Nous avons ici Jade qui aime Felix et Maho, ils ont 14 ans, pour des raisons diamétralement opposées, et vous imaginez bien que les deux garçons tentent d’attirer leur attention !

Jean-Christophe  maîtrise les changements de rythmes et l’intensité des scènes de suspens et de tension avec des scènes plus introspectives. Ainsi la première scène racontée par Jade nous mets dans une ambiance de thriller. Il y a l’impression de danger,  la peur, l’obscurité et l’ignorance de ce qui se passe tous les ingrédients pour accrocher le lecteur. Je rassure les parents c’est bien un roman pour  11 ans.

Je disais donc que ce roman mettait en avant un personnage donc un sujet et le danger va tourner autour de ces deux aspects. Maho est un garçon qui aime la nature et il essai de la défendre et convaincre les autres. Il va se rendre vite compte qu’il ne connaît pas tout ce que le militantisme peut engendrer.

Ce que j’aime dans ces personnages c’est qu’ils savent reconnaître leurs limites et n’hésitent pas trop longtemps à faire appel aux adultes et à la police.

Je crois que cette série réveille en moi la lectrice du « club des 5 » que j’étais,  il a le groupe, la nature et l’art de se retrouver au milieu du danger. Cependant dans la série des « dix minutes » il est fait références à des sujets actuels qui touchent les jeunes.

Je remercie les Editions Syros de leur confiance et c’est avec impatience que j’attend la prochaine aventure !

 

 

syros

 

Qui en parle ?

Jangelis

 

dix minutes    dix mini trop tard

                                                                               2015                                                                             2017

dix minutes de dingue   dix minutes sur le vif

                                                                            2018                                                                                             2019