Cilla & Rolf Borjlind

Trad. Carine Bruy

Interprète : Françoise Miquelis

Editions Sixtrid, 2015, 14h45, 25,90€

Editions Points, 2015, 480 p., 7,90 €

Dans ma médiathèque il y a…

marée d'équinoxe audio     marée d'équinoxe

4e de couv. :

Olivia Rönning, élève à l’école de police de Stockholm, a choisi, pour son mémoire de fin d’études, de plancher sur un cold case vieux de plus de vingt ans : le meurtre atroce d’une inconnue enterrée vive sur une plage de l’île de Nordkoster un soir de marée d'équinoxe. Seule la tête dépassait… Première difficulté : le policier qui enquêtait alors a pris sa retraite, puis il a disparu. Et ceux qui sont encore en activité semblent peu disposés à aider la jeune fille. D’autres obstacles surgissent, mais Olivia est opiniâtre et courageuse — trop, sa curiosité dérange et lui vaut d’être agressée. Ses recherches la mènent du milieu des sans-abri de la capitale, objet d’attaques sauvages de la part de jeunes néo-nazis, à un réseau de prostitution de luxe, mais aussi aux portes de l’empire minier d’un industriel tout-puissant récemment décoré par le roi…

Ma chronique :

Je continue l’exploration des livres audio de la médiathèque, c’est ainsi que je découvre ce premier volet d’une série suédoise. Je n’en avais jamais entendu parler avant.

Les personnages principaux qui vont devenir des personnages récurrents ont chacun une spécificité et un passé singulier, voire trouble que je vous laisse découvrir. Ils ont des failles et des faiblesses. Ils ont un côté border-ligne. La frontière avec la légalité est parfois traversée même par les forces de l'ordre.

De rebondissement en rebondissement on découvre leur histoire qui explique leur caractère et la façon d’agir.

Certains se connaissent depuis longtemps mais se sont perdus de vue, mais la petite étudiante policière va devoir trouver sa place et faire ses preuves. Il est question de confiance, sur qui peut-on compter ?

Côté intrigue, ou plutôt intrigues au pluriel. Là il faut rester attentif car on a différents crimes et d’un chapitre à l’autre on passe de l’un à l’autre, avec de multiples théâtres d'actions (passé et présent). Si au début ils sont biens distincts, on voit petit à petit  des liens se tisser qui peuvent parfois embrouiller les pistes… mais c’est comme si une conjonction des planètes avait mis en route différentes forces du mal.

Le passé, le présent, le temps qui s’écoule cela donne un rythme à la narration assez chaotique, je pense que soit on accroche soit on lâche.

Racisme, violence, sexe, pouvoir et cupidité, associé à la vengeance on découvre une Suède avec des ramifications économiques et politiques (pas toujours légales) qui se tissent sur plusieurs continents.

Jusqu’à la fin on aura des surprises…

Je vais essayer de découvrir les autres épisodes…

En ce qui concerne l'interprétation de Françoise Miquelis, elle est agréable à écouter, cela donne un plus aux nombreux personnages  féminins. Elle joue bien avec sa voix et les différentes tonalités. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu une lecture avec une femme.

Les auteurs : ici