Henning Mankell

Trad. Anna Gibson, Interprété par marc-Henri Boisse

Édition  Sixtrid, 9 juin 2011, Livre Audio, 11h55’, 23,90 €

Point, 2006, 456 p., 7,90 €

Mes lectures médiathèque

homme qui souriait audio     

homme qui souriait livre

 

4e de couv. :

Une chaise au milieu de la route, dans le brouillard. Et sur cette chaise, un mannequin de taille humaine. Le vieil avocat Gustav Torstensson freine brutalement, sort de sa voiture. Ce sera son dernier geste d'homme vivant. Pendant ce temps, le commissaire Kurt Wallander erre sur les plages infinies de l'île danoise de Jylland. Il est venu là pour prendre une décision : quitter définitivement la police. C'est alors qu'une vieille connaissance, l'avocat Sten Torstensson, fait irruption dans sa retraite de vent et de dunes. Son père est mort sur une route aux environs d'Ystad ; il refuse de croire à la thèse de l'accident. Wallander, lui, refuse de l'aider. Mais le jour où il retourne au commissariat pour signer enfin sa lettre de démission, il apprend l'assassinat de Sten Torstensson.   Wallander déchire sa lettre. Dans la traque qui s'engage alors, il découvre un réseau criminel de nature effrayante. Derrière, tirant les ficelles, se profile un homme singulier. Un homme élégant et sûr de lui, habitué à ce qu'on lui obéisse. Un homme qui sourit toujours

 

Ma chronique :

Incroyable je n’ai jamais lu de roman de Henning Mankell, pourtant ça correspond à mes lectures à une certaine époque. J’ai vu au moins un épisode des aventures de Wallander à la TV. Jai vu qu’il y avait des titres en audio à la médiathèque. Je cherchais un livre à écouter sur un long trajet, alors j’ai tenté.

C’est un roman policier à la troisième personne centré principalement sur Wallander. On démarre au Danemark mais l’enquête aura lieu en Suède.

On découvre Wallander qui sort peu à peu d’une dépression suite au choc causé par la mort d’un homme sur qui il tiré. Il va prendre une décision qui décider de son avenir… quand tout à coup une rencontre va peser sur la balance. Le personnage est touchant, sûr de sa valeur, il connaît ses défauts. Dans cette enquête va placer sa confiance entre les mains de certains de ces collègues, notamment une jeune femme.

On va donc suivre ces choix, ces décisions, cette remontée avec les réactions de son entourage. Interaction avec sa famille, ses amis et ses collègues. L’auteur joue sur ses failles et ses fragilités. Va-t-il tenir le coup ? Va-t-il reprendre sa place ?

Très rapidement il sait qui est le coupable, tout le reste du roman c’est la recherche de la brèche pour le faire chuter. On dirait qu’ils font un pas en avant et deux en arrière. Il y a une certaine lenteur. L’enquête va durer près deux mois (nov-déc 1993) on va suivre presque jour pour jour, ou semaine après semaine. C'est un jeu du chat et la souris. Intelligence contre intelligence. Pouvoir et argent ...

On découvre certaines spécificités de la Suède et du monde des finances de cette époque, ainsi que certaines thématiques de l’époque. Est-ce que ce roman à vieilli ? Non dans la mesure où on se repositionne sur cette époque et il y a des sujets qui malheureusement sont intemporels comme la course à l’argent…

J’ai beaucoup aimé l’interprétation de Marc-Henri Boisse, ça voit est agréable et il a su la moduler pour montrer les sentiments dans les dialogues. Dans la version audio j’avais peur de me perdre dans les noms des personnages, mais pas du tout.

Je pense renouveler l’expérience audio.