Hélène Couturier

Editions Syros, avril 2017, 224p., 15,95 €

Mes lectures Syros

bye bye Bollywood

4e de couv. :

Une comédie de mœurs aux bienfaits prodigieux : rire et sagesse garantis !

Quand ma mère nous a annoncé qu’on partait en vacances en Inde, ma sœur s’est direct imaginée en mode « Bollywood », façon princesse indienne. Plus mesurée, j'ai pensé que j'avais la meilleure maman du monde, ce qui n’arrive pas souvent. Puis j’ai compris qu'elle nous emmenait dans un ashram. Traduction : délire yoga-méditation, riz complet et partage des tâches ménagères ! Ça m’a anéantie. Et encore, j’ignorais qu’une fois là-bas, il n’y aurait pas de réseau et que le seul jeune de mon âge, Jésus, serait un matheux sans pitié. Mais…
… Comme le dit le proverbe indien : « Tant qu’il y a de l’amour, tout est possible » !

 

 

Anecdote de lectrice :

J’ai dévoré ce livre car je voulais écrire ma chronique avant samedi. Petite nuit de sommeil mais une lecture intéressante…

Pourquoi tant d’empressement demain samedi j’espère revoir l’autrice au salon du livre du Grand Narbonne. Décidemment je fais les choses un peu à contre courant… On rembobine et je vous raconte l’aventure qui entoure cette lecture

Lorsque « Bye Bye Bollywood » est paru je ne l’ai pas lu, pourquoi je ne sais plus… puis j’ai lu « Trans Barcelona  express » il y a quelques mois et j’ai découvert que c’était le deuxième roman de diptyque. Cela ne me gêna pas ce fut une lecture qui m’a enchanté pour diverses raisons, je vous renvoi à ma chronique de l’époque : ici. Vendredi 17 mai à la Comédie du livre de Montpellier j’ai rencontré l’autrice alors que je ne m’y attendais pas. Elle discutait avec des jeunes filles et elle a vu que je la photographiais alors elle m’a abordé, je lui parlais de « Trans Barcelona Express » et elle me demanda si j’avais lu « Bye Bye Bollywood » j’avouais que non, elle me dit que ce roman ce terminait jusque quelques mois avant la deuxième aventure. La petite graine de la curiosité a germé … Puis je découvris qu’elle venait le week-end du 25-26 mai à Narbonne… grâce à Syros j’ai reçu le livre jeudi…

Ma chronique :

Quel plaisir de revoir les personnages principaux que j’ai découvert dans le deuxième volet des aventures de Nina. Etrangement de faire cette marche arrière m’a apporté un plaisir que je n’aurais pas eu en lisant les livres dans l’ordre. Certaines choses concernant la vie des personnages avaient été dites dans « Trans Barcelone Express » et en lisant l’anecdote complète je me suis souvenu des conséquences futures, du coup je n’ai pas eu la frustration de me dire qu’est-ce qui va se passer. Et puis on voit l’origine de certains comportements.

On a deux femmes divorcées avec deux enfants à peu près du même âge, les deux ont bien d’autres  points communs notamment la recherche de spiritualité et en même temps elles sont très différentes dans leur rapport avec leurs enfants. Du coup leurs enfants ont des réactions différentes. Nina la narratrice est en colère, elle est pleine crise d’adolescence. On va donc suivre sont point de vue sur les événements. Elle pourrait donner envie de lui donner une paire de claque tant elle est agressive et pourtant je n’ai pu m’empêcher d’être de son côté, alors que j’aurais pu m’identifier plus à la mère.

Ce que j’ai aimé c’est qu’on n’a pas une histoire du genre elle est complètement opposée au début et complètement d’accord à la fin… on va la voir évoluer, découvrir des choses sur la vie, sur les autres et sur elle-même. Il lui reste encore du chemin à parcourir avant d’apaiser sa colère envers sa mère.

On a plusieurs trames, celle de la famille et les relations tendues entre mère et fille. Puis celle qui est liée à ses émois amoureux. Mais on n’est pas dans une romance le but de ce roman n’est pas l’éveil des sens de la demoiselle. L’amitié et la sororité sont des sujets qui touchent les jeunes. Le véritable sujet est celui qui concerne les différences culturelles entre les personnages européens et les habitants indiens. On apprend des choses sur les mariages forcés en Inde et sur la condition féminine. Vaste sujet de réflexion.

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux sont aussi des sujets de réflexion, être connectés sur les réseaux  ou avec soi … être dans le présent.

La quête spirituelle et tout ce qui entoure les pratiques de la méditation donnent lieu à des questionnements et des réflexions qui peuvent apporter des réponses à certains lecteurs.

On retrouve des sujets actuels qui sont aussi abordés dans l’aventure suivante. La quête de l’identité sexuelle par exemple et l’acceptation de certains choix. C’est un roman qui aborde des sujets importants pour les adolescents.

On va découvrir de nombreux contrastes qui permettent de montrer différentes facettes de sujets. Il y a une cohérence dans entre ces deux romans, certains sujets sont abordés sous différents angles.

Je vous laisse découvrir l’humour parfois caustique de Nina et des autres personnages. L’autrice s’en donne à cœur joie avec des dialogues pas piqués des vers.  

Elles ont eu raison de me conseiller ce roman. J’arrête sinon je vais trop en dire.

Je remercie les Editions Syros pour leur confiance.

syros

trans barcelona