stylos ramettes

Chers lecteurs,

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas écrit un petit article de la catégorie  « Qu’est ce qu’il y a dans ton sac »…  vous savez ces articles qui parlent de ma vie, de tout et de rien mais qui semblent vous plaire…

Ceux qui me connaissent un peu ou me suivent, savent que j’ai un petit faible pour les grands sacs et la papeterie.  Dans mon sac pas de trousse de maquillage puisque passé la période un peu folle de l’adolescence, je me suis rendu compte que je n’étais pas faite pour cela, je me frotte les yeux, je ronge mes ongles et  mon rouge à lèvre va se coller aux dents… Non moi, c’est une trousse que je trimballe dans mon sac, un reste de l’adolescence ? Selon les périodes de ma vie, elle est plus ou moins différente  et bien garnie. Longtemps il y a eu des stylos, des crayons et des feutres, des ciseaux et de la colle. Elle était énorme du temps où mes enfants étaient petits,  dans mon sac à la Marie Poppins il y avait tout ce qu’il faut  pour les occuper en tous lieux et à tout moment.

Depuis quelques temps, elle se résume à un stylo violet, un crayon gris et une gomme. Lorsque je vais en formation, je rajoute un stylo noir, des surligneurs et une souris correctrice. On est dans l’utile et l’efficacité…

J’ai toujours un petit faible pour les fournitures scolaires, les crayons et les cahiers sont mon péché mignon avec les sacs. J’adore aussi les stylos publicitaires, il y en a des bien pourris ou des très agréables pour écrire !  Ils sont parfois rigolos, parfois il font clic-clac, parfois il faut dévisser, parfois ils faut chercher le mécanisme pour l’ouvrir. Oui je sais il y a une part de gamine en moi qui s’amuse avec des choses simples.  Seul inconvénient de ces stylos,  c’est qu’ils ne durent pas très longtemps…

Quel type de stylographe ?

J’ai eu ma période crayon à papier (HB, B), critérium et porte mine fine. Et j’ai remarqué que mon fils écrit beaucoup au crayon gris, il n’est pas sûr de lui, il gomme beaucoup… Il ya donc la confiance en soi mais aussi le côté très pratique on peut écrire dans tous les sens, certains stylos n’aiment pas certaines position et l’encre ne se diffuse pas bien. Moi qui adore écrire dans mon lit ça évite les tâches d’encre du stylo oublié, ou du feutre mal rebouché.

J’ai longtemps aimé les stylos encre.  Ceux dont la  plume que glisse bien sans accrocher le papier et où l’encre ne nous fait pas des misères. J’avais même trouvé des stylos encre sans bourrelé en bout. Le Waterman était bien, je ne l'ai plu, mais de plus anciens avait la plume intégrée (Visor et Reynolds)… ils m’ont tous lâchés … J’ai une tendance à avancer les doigts et la bordure peut faire mal au bout de quelques heures.

Il y a eu une mode stylo gel, avec paillettes, parfumés etc… je les aimais bien mais pas pour écrire des pages et des pages. C’était aussi un temps où on envoyait des lettres manuscrites.

Depuis trois ans je me suis mise au bullet journal et je me suis mise à écrire avec des feutres pointes très fines mais là non plus je n’arrive pas à écrire trop longtemps.

Quelle couleur ?

J’ai eu ma période turquoise et depuis quelques années je suis passée à la couleur violette. J’ai testé plusieurs stylos avec cette couleur et beaucoup  bavouillent. J’ai dû acheter des lots de stylos de couleurs juste pour me servir du violet… certaines teintes étaient trop claires. Il y a eu des stylos quatre couleurs avec du bleu clair et du violet.  Finalement j’ai trouvé une enseigne qui vend les stylos bic cristal violets à l’unité.

J’écris mes chroniques au départ  sur papier avant de les reprendre et les retravailler sur l’ordi, alors les crayons à papier et les stylos j’en use pas mal.

Depuis que mes enfants vont à l’école j’ai tendance à hériter de leurs vieux stylos plus ou moins mâchonnés. J’ai des pots dans presque toutes les pièces de la maison ainsi que des petits bouts de papiers ou post-it pour toujours avoir de quoi noter un trucs… bon quand il faut noter un numéro de téléphone ou un message là plus un style qui fonctionne correctement et un bout de papier ! ça vous le fait à vous aussi d’être trahi par les objets du quotidien ?

Si j’ai voulu vous raconter tout cela, c’est parce que j’ai réalisé que depuis quelques semaines j’écris au stylo rouge. Le mal aimé, celui que l’on assimile trop souvent aux corrections et aux punitions. Et pourtant, l’encre rouge est lumineuse. C’est l’automne et en ce moment on a souvent un temps gris alors il n’y a pas que les feuilles de vigne qui rougissent mes feuilles de brouillon aussi avant de finir dans les flammes qui allument le poêle.

Vous voyez point de fantasme de Montblanc comme le personnage dans « l’ombre du vent » de Carlos Ruiz Zafón, qui rêvait d’avoir le stylo qui avait appartenu à Victor Hugo (ou un autre grand écrivain). Je n’ai pas la prétention d’écrire un chef d’œuvre, mes petites bafouilles me ressemblent plus. J’ai bien vu passer la photo d’un stylo plume disign Porsche pas mal du tout mais bon 800 euros pour faire des fautes d’orthographe c’est un peu pousser le bouchon… Vous croyez que pour l’estime de soi  ça serait bon ou ça ferait trop je suis la meilleure ? Si ça se trouve il est trop lourd ou mal équilibré… je vous mets la photo…

Point de stylo avec des gadgets… Ni de porte plume et plume sergent major je ne suis pas faite pour la calligraphie…

Je me contenterai du premier stylo qui sera a portée de ma main...

stylo-porsche-design-plume-solid-pen-ref-924035

 

 ou pourquoi pas celui-ci :

stylo waterman rouge

 

Et vous quel type de stylo vous aimez utiliser ?