Ceux qui n’oublient pas

Clément Bouhélier

Éditions Critic, 2016, 453 p., 22 €

 

Le mois de Clément Bouhélier

Book en Stock

chaos bouhélier

4e de couv. :

Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social.
Peu à peu, les infectés perdent toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales, l'épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même geste à l’infini.
Au milieu des décombres survivent quelques miraculés, des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil', Claudy et Arthur. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas.   
Pourtant, une voix mystérieuse leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à son œuvre de destruction.

 

Ma Chronique :

J’ai lu « Chaos » dans le cadre du mois de Clément Bouhélier chez  Book en Stock. De moi-même, je ne crois pas que je serais allée vers cette lecture. Cela aurait été bien dommage car c’est une lecture très prenante et j’ai bien envie de lire le tome2. Pourquoi cette réticence ? Des a priori, je ne suis pas fan de "gore et horreur" ou de  « mort-vivants». Ce n'est pas "gore et horreur". J'aime bien les romans post apocalyptiques et cela s'en rapproche par certains aspects. Mais laissons là les étiquettes...

Nous allons faire la connaissance de plusieurs personnages, que l’on va suivre. J’ai cru à un moment donné que le narrateur allait nous décrire des centaines de personnages, puis très vite on se rend compte que c’est une impression. Ainsi on a l’impression d’avoir une vue d’ensemble de toutes les parties concernées. Ceux qui sont à la source du problème, les victimes et la transmission, les instances politiques, médicales, policières et médiatiques…

Les lieux sont aussi multiples : Paris, Lyon, Bourgoin-Jallieu… Dans différents milieux. Ce qui est angoissant c’est que c’est aujourd’hui ou demain. Ce n’est pas un futur lointain, on nous parle de la grippe H1N1 et des conséquences de la mauvaise gestion de la crise qui ont des répercussions sur cette affaire.

En lisant ce roman, j’ai ressenti des impressions venues d’autres lectures #U4 Florence Hinckel, Carole Trebor, Vincent Villeminot, Yves Grevet , série ados qui traite d’une épidémie qui extermine les adultes. Ainsi que « Âmes de verre »  Anthelme Hauchecorne pour ce qui concerne l’orgue.

Le fait que l’on observe les dégâts causés par ses nanoparticules (je ne sais comment les nommer) à tous les âges et dans tous les milieux nous laisse entrevoir un besoin de tout détruire.

Clément Bouhélier se fait insistant à revenir sur les différentes scènes, à montrer l’ampleur des dégâts, la vitesse de propagation et d’évolution, il crée une ambiance anxiogène, qui parfois me dérangeait (âme trop sensible ?!). Je n’ai pu lire ce roman d’un trait. Ce qui ne veut  pas dire qu’il ne me plaisait pas… il a juste atteint son but en créant cette ambiance oppressante.

Mais où veut-il en venir avec tout ça ? Qui tire les ficelles de cette épidémie ? Voilà le genre de question que je me suis posée. C’est là qu’on entre dans une dimension plus étrange.

On retrouve dans ce roman l’idée de l’Homme marionnette, de l’Homme objet des Dieux manipulateurs. Guerre de pouvoir et main mise sur le destin des pauvres humains.

On va suivre le parcours de certains  personnages, cela permet d’entrer en empathie avec le sort de ses gens, ils sont sortis de l’anonymat. De plus il faut toujours des « élus » pour compliquer les choses. Des êtres vigilants qui vont voir des liens là ou les autres ne les voient pas, des rebelles malgré eux. Le lecteur va aussi se retrouver dans la position d’en savoir plus que les protagonistes et en même temps il est impuissant…

Encore une belle expérience vécue grâce aux Vénérables de Book en Stock et des Éditions Critic… et la découverte d’un nouvel auteur.

critic logo

 

book en stock

 Et n'oubliez pas que vous pouvez poser des questions à l'auteur ou découvrir ces réponses !

bouhelier