Eric-Emmanuel Schmitt

Albin Michel, oct 2014, 166 p., 15 €

Cercle littéraire sept 2018

poison d'amour4e de couv. :

Quatre adolescentes de seize ans liées par un pacte d’amitié éternelle tiennent le journal de leur impatience, de leurs désirs, de leurs conquêtes et de leurs rêves. Comment éviter les désastres affectifs dont les couples parentaux donnent l’image quotidienne ? Hier encore des enfants, les voilà prises au piège de cette émotion bouleversante, l’amour, prêtes à entrer dans ce domaine mystérieux, cette folie qui peut les transformer en monstres.

Tandis qu’au lycée, on s’apprête à jouer Romeo et Juliette, imprévisible et fatal, un drame se prépare…

Anecdotes de lectrice : 

Quelques petites choses à propos autour de l'oeuvre de Eric-Emmanuel Schmitt. Je suis fan de cet auteur depuis plusieurs années (avant ce blog) Jel'ai découvert en même temps que les pièces de théâtre de Yasmina Reza et longtemps j'ai associé ces deux dramaturges. Une nouvelle fois ces deux écrivains vont croiser ma vie de lectrice puisque je vais lire "Babylone" de Yasmina Reza.

Je n'ai pas chroniqué toutes mes lectures, vous trouverez en fin d'article des liens vers mes autres chroniques.

D'autre part j'ai participé, il y a quelques années au "Challenge Eric-Emmanuel Schmitt" organisé par le blog "unchocolatdansmonroman"

Samedi sur le blog Parlons livre j'ai parler de "L'élexir d'amour"

Ma Chronique :

J’ai eu envie de lire ce roman car le titre ressemblait à un autre roman d’Eric-Emmanuel Schmitt « l’élixir d’amour ». J’étais intriguée par ces deux romans d’autant que je n’en avais pas entendu parler avant et pourtant je suis fan de cet auteur. Deux romans publiés la même année.

La forme utilisée pour raconter cette histoire est aussi originale. Nous avons quatre journaux intimes de quatre meilleures amies qui vont s’entrecroiser pour avoir tous les regards sur une même histoire commune. Il y a aussi des conversations écrites. Dans tous les cas il n’y a pas de date cela débute la veille de la rentrée scolaire et ce termine fin janvier l’année de leur année en 1ère. Pas de jour, pas d’année, étonnant pour des formes d’écritures qui sont associés à des dates.

Quatre jeunes filles de 16 ans aux prises avec des questions existentielles autour de l’amour, de la sexualité et du couple… En contrepoint on a la pièce « Roméo et Juliette » avec à peu près les mêmes problématiques. Une autre tragédie.

D’entrée on découvre que certaines sont très fragiles (il y a déjà eu des tentatives de suicide), d’autres ont des certitudes, et il y a celle qui est préoccupée par autre chose et n’est pas encore prête à sauter le pas. Elles sont chacune à un carrefour de leur vie.

Elles regardent autour d’elles et tirent des conclusions. En même temps elles vont faire des expériences. Et tous ces changements vont causer des fêlures dans leur entente.

Ce roman semble être un autre pendant de « l’élixir de l’amour » où deux adultes essaient de réinventer l’amitié. Sauf qu’ici on est dans les premiers pas des jeux de l’amour. C’est la perte de l’innocence. L’amitié est mise à rude épreuve.

J'ai retrouvé les penchants assez sombres que  l'on croise souvent dans l'oeuvre d'Eric-Emmanuel Schmitt.

La fin est terrible, aucune ne sortira indemne de ces jeux de l’amour.

élixir 2 couv

 Chroniqués sur ce blog

concerto       théatre 1

la part       golden-joe

 

libertinsecte égoïstetectonique

 

enfant noé     oscar     sumo