Julia Chapman

Trad. : Dominique Haas et Stéphanie Leigniel

Editions Robert  Laffont,  La bête Noire, juin 2018, 392 p., 14,90 €

 

rendez-vous avec le mal 24e de couv. :

Quand Mme Shepherd vient voir Samson O’Brien à l’Agence de Recherche des Vallons, convaincue que quelqu’un essaie de la tuer, le détective privé pense avoir affaire à une vieille dame un peu sénile. Pourtant, après une série de curieux incidents à la maison de retraite de Fellside Court, il se demande s’il n’aurait pas dû prendre la chose un peu plus au sérieux…
Alors que Noël approche, Samson se lance dans une enquête qui l’oblige à renouer avec les habitants de Bruncliffe, ceux-là mêmes qu’il a fuis une dizaine d’années auparavant et qui le traitent à présent comme un paria. Et qui mieux que la tempétueuse Delilah Metcalfe, propriétaire de l’Agence de Rencontre des Vallons, peut l’aider à regagner leur confiance ?

Ma chronique :

Vous vous souvenez peut-être (non ? cliquez ici) qu’au mois d'avril grâce à un partenariat Babelio/la Bête noire, j’avais découvert le premier tome de cette série. Je suis ravie de vous parler de ce deuxième volume que la maison d’éditions m’a gentiment envoyé. Va-t-il me plaire autant ? Toujours délicat le tome suivant, l’autrice va-t-elle jouer avec les mêmes ingrédients ? Le lecteur va-t-il à nouveau entrer dans le jeu ?

Comme pour tout deuxième tome (et plus) l’autre question qui vient à l’esprit c’est peut-on le lire indépendamment ? Dans la mesure où les intrigues policières se terminent en fin de volume cela ne pose pas de problème, d’autant que l’autrice parsème son texte d’explications sur l’aventure précédente lorsque c’est nécessaire. Cependant dans cette série l’intrigue « secondaire » avance d’un roman à l’autre. C’est ce qui fait le charme de cette série.

Une petite ville rurale où tout le monde se connait depuis toujours. Des antagonismes et des histoires de famille qui créent des relations tendues. Mais beaucoup zones d’ombre viennent donner un petit quelque chose à ces romans. Le mystère et le danger rode dans leur vie personnelle. On a parfois plus d’informations que les personnages. Et en même temps il y a des petites choses encore à moitié énoncées. On a des petits éléments qui font surface histoire de stimuler notre curiosité.

Dans la partie « enquête » nous en avons deux ici qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre mais qui vont parasiter  l’attention du duo « détective-informaticienne », « Samson et Delilah ». Le lecteur a lui une vue d’ensemble et peut deviner les auteurs des crimes et délits. Bien entendu toutes les cartes ne sont pas distribuées alors il faut attendre la conclusion des personnages pour avoir les preuves et les raisons.

La famille, la descendance tiennent un rôle important dans cet épisode et dans la série en elle-même. Des relations conflictuelles, un certain passif … les personnages ont un sacré travail à faire sur eux-mêmes. La famille c’est aussi le côté tendre et l’entraide et les souvenirs.

L’autre facette de cette série c’est l’humour. Des scènes cocasses en rapport avec les histoires de famille. Dans parler dans l’une des enquêtes où le détective est pris pour un idiot. Sous prétexte qu’il a vécu en ville pendant quatorze ans on le prend pour un citadin.

Une mention spéciale pour les scènes avec la petite micra rouge !

Je vous laisse découvrir les différentes facettes de l’affaire Ralph. Une enquête très physique où les collines de Bruncliff vont encore une fois servir de décor.

L’autre enquête aura lieu dans cette résidence pour Séniors : Fellside Court où vit une petite bande de petits vieux qui n’ont pas perdu leur sens de l’observation et leur détermination. Le « mal » rode dans les couloirs…

J’ai eu le plaisir de retrouver George et sa sœur Ida chacun avec ses particularités. Ainsi que Calimero le braque de Weimar et ces crises d’anxiété… Tous vont avoir leur rôle à jouer.

Il y a un côté addictif dans cette série lorsqu’on accroche. Julie Chapman prend son temps pour que le lecteur ait l’impression d’être à Bruncliff. Elle nous emmène dans les mêmes lieux comme pour donner des nouvelles de tout le monde. A chaque lieu est associé un ou des personnages qui vont contribuer à la résolution des problèmes… tout en laissant des choses irrésolues dans la vie privée de chacun.

Ce que j’aime dans cette série c’est le choix des criminels qui sont en adéquation avec les lieux.

Vous l’aurez compris ce nouvel épisode m’a encore plu.

Le prochain s’appelle « Rendez-vous avec le mystère »… vais-je le recevoir… mystère !

 

bête noire

 

rendez-vous avec le crime