et le nid de serpents

Aimée Carter

trad. : Cyril Laumonier

Editions Michel Lafon, avril 2018, 300 p., 14,95 €

Mes lectures Michel Lafon

simon thorn 24e de couv. :

Simon Thorn sait depuis peu qu’il n’est pas un garçon comme les autres : il a le don de se transformer en animal. Alors qu’il s’habitue à sa nouvelle vie dans le Repaire, l’école pour les Animalgames, il reçoit des nouvelles inespérées de sa mère, enlevée par son terrifiant grand-père, le roi des oiseaux. Ce dernier cherche à reconstituer une arme si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur tous les royaumes animaux. Guidé par l’indice laissé par sa mère sur une carte postale, Simon et ses amis se lancent dans un périlleux voyage qui les mènera au cœur du danger.

 

Mon Billet :

J’ai découvert Simon Thorn dans le premier tome et j’ai bien accroché au côté fantastique de l’histoire et au côté roman d’aventure dans l’espace urbain actuel.

A la question puis-je lire le tome 2 sans avoir lu le tome 1. Oui, les auteurs font toujours en sorte qu’on puisse comprendre ce qui s’est passé avant. Cependant vous y perdriez au change car le tome 1 est très intense avec la découverte pour notre héros de secrets le concernant qui sont le fondement de la quête de toute la série.

C’est un roman sur la quête d’identité. Il n’est pas un enfant ordinaire issu d’une famille ordinaire. Il avait été tenu secret pour le protéger jusqu’à ce qu’il sente les changements qui vont survenir à l’adolescence et qu’il puisse comprendre qu’il fait partie d’un tout et qu’il fait l’objet de convoitise pour des raisons de pouvoir et de domination.

Ce deuxième tome débute deux mois après les tragiques événements racontés dans le 1. On est donc dans la continuation du mouvement.

Dans ce deuxième volet il va devoir affronter des épreuves et décider de ce qui est prioritaire et primordial pour lui.

Il est en grand danger car il est le moyen de pression pour faire céder des adultes. Chantage affectif à double tranchant.

A qui faire confiance ?

Le lien de sang n’est pas toujours gage de protection et d’amour.

On retrouve la lutte entre le bien et le mal aux frontières parfois mouvantes.

L’amitié, c’est faire confiance et s’entraider. C’est aussi ouvrir son cœur et parler de ses doutes et de ses craintes sans avoir peur que ça se retourne contre soi. C’est aussi savoir s’effacer pour mettre l’autre en lumière. Car il n’y  a pas que les problèmes de Simon Thorn. Il ne faut pas que notre héros oublie les autres. Il représente le bien il doit donc avoir un comportement en ce sens.

Il y est beaucoup question de famille. On a des sortes d’effet de balancier. Tantôt l’un perd un lien de famille, tantôt l’autre retrouve une attache. Rien n’est figé.

Dans ce nouvel épisode la guerre de pouvoir représente toujours le principal but. Chaque Clan protège son territoire et joue avec des alliances. On découvre qu’il existe un morceau de cristal qui une fois assemblé donne le pouvoir absolu sur tout ce monde. Alors c’est la course contre la montre pour que le bien triomphe…

J’ai beaucoup aimé cet épisode car les quêtes sont clairement définies même si la résolution est complexe car Simon qui n’a pas été élevé dans ce monde découvre parfois en même temps que nous des secrets et des lieux.

Simon va gagner et perdre à la fois mais tout n’est pas fini puisqu’il y a d’autres aventures à venir avant qu’il soit sain et sauf. Il faut attendre le prochain épisode pour découvrir un autre royaume du monde des animalgames et affronter de nouveau dangers… j’ai hâte !

Entre New-York, Chicago et Phoënix, Simon Thorn qui a l’étoffe d’un chef va recréer un clan à  son image.

Ce que j’ai aimé dans ce roman c’est que la quête à long terme est bien définie et la partie qui concerne cette partie de l’histoire aussi est très claire. Ce sont des enfants qui vont résoudre une énigme, trouver l’objet et essayer de survivre à toutes les embûches, donc les stratégies ne sont pas figées car trop de données inconnues, ce qui donnera lieu à des retournements de situations et des rebondissements, des frayeurs et des émotions. Tout ce qu’il faut pour faire palpiter les cœurs des jeunes lecteurs.

Vous l’aurez compris c’est une série  jeunesse avec de l’action et de la réflexion qui sait m’emporter dans son sillage.

Je remercie les Editions Michel Lafon pour leur confiance.

lafon

 

Dans ce blog : ici

simon thorn 1

 

qui en parles ?

Jangelis