Jean-Paul Caracalla

Editions de la Table Ronde, La Petite Vermillon, 2018, 175 p., 7,30 €

Mes lectures de La Table Ronde

vagabondage litt

4e de couv. :

Voyages dans le temps et dans l’espace, ces vagabondages suivent les pérégrinations parisiennes de quelques écrivains illustres. Abandonnant aux érudits le commentaire de leurs chefs-d’œuvre pour se consacrer à la baguenaude en compagnie de ses auteurs favoris, l’auteur sillonne les lieux de leurs promenades, accompagne leurs visites, leurs déménagements, tente de discerner les motifs sentimentaux, familiaux ou financiers de leurs déplacements dans le Paris de leur époque.

 

Mon billet :

Je ne connaissais pas cet auteur et je ne suis allée vagabonder dans Paris que quelques jours, donc cette ballade littéraire est un joli voyage immobile. A moins d’avoir une très grande culture littéraire c’est le genre de ballade que vous ne pouvez pas réaliser sans guide !

Nous voyageons dans le temps puisque cela débute avec Châteaubriand et que cela ce termine avec Simenon. On va voir  évoluer la ville et les us et coutumes.

Jean-Paul Carracalla nous propose une jolie palette de références, des auteurs de tous genres et tous milieux. Je dis palette car on va se rendre compte que les écrivains sont souvent liés aux peintres et autres artistes.

Ce livre n’est pas une anthologie ou une suite de citations. Pour chaque écrivain Jean-Paul Caracalla va nous tracer les grandes lignes de son parcours en lien avec Paris.

J’ai beaucoup aimé les anecdotes ou les références littéraires car elles sont mises dans le contexte. Autre élément que j’ai apprécié ce sont les dates de naissance/décès qui sont notées. C’est très pratique pour créer une fresque historique mentale. J’ai toujours un peu de mal à me dire qui à vécu à la même époque que qui, même s’ils ne se sont jamais rencontrés ils ont les même références temporelles/culturelles.

J’ai découvert des éléments qu’on n’apprend pas à l’école sur la vie des écrivains qu’on nous fait étudier. Je ne suis pas lectrice de biographies alors ces fragments de vie m’ont suffit. Pas long et ennuyeux.

C’est le genre de livre qui peut-être un point de départ pour d’autres lectures soit d’une biographie sur l’auteur, soit d’une des œuvres citées.

Pour ce qui est des références, en fin de volume on trouve une « bibliographie sommaire » pour approfondir tel ou tel sujet.

Ce vagabondage littéraire met aussi en lumière des lieux qui ont eu leur importance à une certaine époque. On a envie de se promener en quête de traces dans Paris. Par exemple certains auteurs on aujourd’hui qui une rue qui une place à leur nom.

« Depuis la disparition du poète, le carrefour Duroc a pris le nom de Place Léon-Paul  Fargue » (p.117)

Jean-Paul Caracalla a su trouver les mots et le tom pour nous faire visiter un autre Paris, un Paris qui n’est plus mais qui garde des traces ou des souvenirs.

Ce que j’ai aimé ce sont les anecdotes qui lient un fait (voyage ou séjour à Paris) et un livre. C’est comme si la genèse du livre était tout à coup liée à la ville.

Petite info qui pourrait vous être utile c’est une réédition des Editions de la Table Ronde, alors vérifiez votre bibliothèque et si vous le retrouvez jetez-y un coup d’œil et venez me le dire.

C’est un livre qui peut se lire par petites touches, puisqu’il y a un chapitre par auteur. J’ai choisi de lire dans l’ordre chronologique mais peut-être que vous irez directement à tel ou telle entrée.

Je remercie les Éditions de la Table Ronde pour leur confiance.

 

Table

Je vous conseille à Valéry Larbaud

La vie parisienne de Chateaubriand

Stendhal pariggiano

Honoré de Balzac et la comédie urbaine

Les clefs des maisons de Victor Hugo

L’éducation parisienne de Flaubert

Alfonse Daudet, un cramant Nîmois à Paris

À la recherche des logis de Marcel Proust

Léon-Paul Fargue dans les méandres de Paris

Blaise Cendrars, bourlingueur de Paris

La vie parisienne d’un fieffé Liégeois

Bibliographie sommaire

table ronde

petite vermillon R

 

Prochainement...

en_remontant_le_boulevard