carnet rouge 1

Chers lecteurs,

Voilà bien longtemps que je ne vous ai pas parlé de ce que contient mon sac... Et si je vous parlais de mon carnet rouge.

C'est un petit carnet qui se ferme avec un élastique qui a perdu toute élasticité, car cela fait bien des années qu'il m'accompagne. C'est un carnet que les fournisseurs donnaient aux artisans avaient pour noter mesures et autres prix des matériaux. Si je vous dis cela c'est pour que vous compreniez que ce n'est pas l'objet en soit qui a de l'importance. Il y a aussi une dimension sentimentale et symbolique. Ce genre de carnet me renvoie à des souvenirs d’enfance avec mon papa, et c’est mon mari qui me l’a offert. La part symbolique c’est qu’il est un lien entre artisanat et ma passion…

Quels mystérieux secrets recèle t-il ?

Pourquoi l’avoir créé ?

carnet rouge 5

Bon l'écriture n'est pas géniale... mais c'était sensé être pratique.

j'avais du noter cette citation lors d'une lecture.

J'ai bien l'impression que j'ai arraché des pages avant ou qu'elles se sont détachées, je ne me souviens pas.

Mon carnet débute par une citation en français et une citation en espagnol. L’une se rapporte à la mer et l’autre la lumière… ceux qui me suivent reconnaitrons là mes petits prismes que l’on retrouve dans mes chroniques lecture.

Il faut remonter à la petite enfance de ma fille. A cette époque ont commencé à fleurir les vides greniers en plus des marchés aux puces et des brocantes. Nous y allions tous les dimanches et ont trouvait beaucoup de livres et de magazines. Et une fois par semaine une petite visite chez Emmaüs. J’ai commencé à collectionner des séries, alors pour ne pas avoir de doubles je devais noter les titres que j’avais déjà… ou inversement les titres qu’il me manquait.

carnet rouge 2 carnet rouge 6

Listes abandonnées... les enfants ont grandit !

Les années ont passé mon fils a hérité des magazines de sa sœur et j’ai continué à en acheter pour compléter les collections. Certains magazines nous avons arrêté de les acheter, j’en ai même donné. Cependant il me reste aujourd’hui des traces de ces moments passés, je ne suis pas certaine que ces listes soient encore valables car il y a eu des déménagements, des petites mains qui sont passés par là… mais je ne déchire pas les pages.

carnet rouge 3

Les couleurs de stylo font partie du charme de ce carnet

En suite il y a des listes d’auteurs chouchous dont je notais les derniers titres publiés… Là j’avoue qu’il faudrait que je le mette un peu à jour…

Depuis que j’ai changé de départements j’achète moins de livres. Les vides greniers sont moins achalandés, Emmaüs un peu plus cher, et puis je deviens plus précise dans mes recherches… faute de place pour les ranger, et de temps pour les lire.

Jusque là ce que je vous raconte vous le faites peut-être déjà…

L’autre utilité de ce carnet c’était de noter les livres que recherchaient les copines, là ça devenait cocasse car il fallait que régulièrement je leur demande si elles les cherchaient encore… Parfois elles étaient avec moi chez Emmaüs et c’est moi qui leur disais… « Tiens il y a le livre que tu cherchais ». Parfois il y avait le doute est-ce que j’avais noté ceux de la trilogie qu’elles avaient déjà ou le contraire… Pourtant ça me paraissait clair quand je le  notais. Je ne citerai personne, mais certaines se reconnaîtrons d'autres ne l'on jamais su...

Autre subtilité j’ai scotché deux pages en laissant juste une ouverture pour glisser un billet de secours au cas où je tombais sur un livre alors que  j’avais oublié mon porte-monnaie… Alors que j’écris cette chronique je suis allée vérifier, ma cachette est vide !

Généralement dans mon sac il y a un petit agenda et un carnet pour noter des choses, mais parfois en changeant de sac il ne restait que ce carnet alors il me servait  pour noter des réflexions, des numéros de téléphones, des rdv, des débuts de chroniques… Il a même servit à jouer avec mes enfants.

Dans ce carnet il y a aussi de précieuses feuilles avec une liste de livres que je réimprime de temps à autres. Quelle est cette liste volante ?  C’est ce que j’ai appelé ma bibliothèque idéale. De quoi est est-elle constituée ? Allez je vous raconte un peu ma vie…

carnet rouge 4

il faut que je les mette à jour car elles datent !

Lorsque j’ai commencé à me connecter sur internet (2003 il me semble) la première chose que j’ai faite c’est de m’inscrire sur un site où je pourrais discuter avec des lectrices. Les hommes étaient rares et ceux qui cherchaient à draguer été vite évincés. C’est là que j’ai découvert un club de lecture créé en 2001 et petit à petit nous avons commencé à être une bande de copines les « potinettes ». Le principe était simple on proposait des livres (plutôt format poche pour que ça soit plus abordable) puis on votait et environ 3 livres étaient sélectionnés. Ensuite il fallait lire ceux pour lesquels on avait voté. Et poster un avis. J’ai commencé à noter ces titres. Comme nous venions d’horizons différents et que nous avions toutes des goûts différents j’ai commencé à m’ouvrir à d’autres lectures. Avant cette période j’avais tendance à lire tout ce qu’un auteur avait publié, c’était  difficile de sortir d’un univers pour aller dans un autre.

Ce club continue même si aujourd’hui le site est moins agréable à utiliser et que Facebook et la vie en a éloigné beaucoup. Parfois dans les chroniques lectures vous voyez « club auf » et bien c’est cela. Une des potinettes à même créé un blog pour répertorier ses choix, puis elle a passé la main… Blog du potinoir .

Dans ce carnet il y avait aussi des listes de livres pour différents challenges auxquels j’essayais de participer sur le net ou pour moi-même…

Ce carnet est bien fatigué et bien taché … et même si je ne m’en sers peu aujourd’hui j’ai du mal à l’abandonner. Aujourd’hui  le téléphone portable pourrait le remplacer mais Ramettes aime le papier.

Avant la mode ce carnet était associé avec l’agenda de la même taille et le carnet de notes avec mes to do list… une sorte de Midori pas bien fait !

NB : je ne transporte jamais mon bullet journal.

Ce carnet c’est aussi les prémisses de mon blog, cela fait partie de ma formation avant de créer le blog. 

Je ne sais pas si ce message vous à plu et si vous y avez trouvé un certain intérêt… mais si vous aussi vous avez un carnet dans votre sac n’hésitez pas à en parler en commentaire.

Merci à ceux qui sont arrivé au bout de ses plus de mille mots sur mon petit carnet rouge ! Et encore je n'ai pas tout raconter car il en vécu de drôles d'histoires...

Je vais peut être en refaire un plus actualisé... ou pas...

A bientôt.