Munro Leaf

ill. Robert Lawson

Trad. (usa) Maëlle Alan

Éditions Lafon, nov 17, 12,95 €

Mes lectures Michel Lafon

ferdinand

4e de couv. :

Ferdinand le taureau espagnol adore les fleurs, aime son champ et chérit sa tranquillité. Mais un jour, piqué par une abeille, il se lance dans une danse effrénée. Manque de chance, il est repéré par cinq hommes qui veulent que Ferdinand se batte dans une corrida ! Voilà notre paisible taureau embarqué dans une aventure inoubliable.

 

Mon billet :

La première version de ce classique de la littérature jeunesse date de 1936. Il existe même un court métrage Disney de cette époque là (1938)... Rien à voir avec le dernier dessin animé qui sort ce mois-ci.

J'aime faire connaître à mes enfants les versions papier des animations et films qu'on leur propose. Pour qu'ils puissent acquérir un esprit critique. Alors quand les Éditions Michel Lafon ont proposé cette lecture j'ai dit oui.

Ce qui m'a frappé à la première lecture c'est que cet album parle de la différence. Rien n'a changé entre les années 30 et aujourd'hui ! Il y a toujours des enfants différents qui veulent rêver et rester dans leur bulle. Ferdinand est très touchant. Seule sa mère a su l'accepter tel qu'il est. Rejeté par les autres... Il n'a pas l'esprit derivalité, de compétition et combatif.

Lorsqu’il se retrouve dans le monde de la tauromachie, il est encore incompris, mais lui,  reste le même. Le déracinement et la souffrance ne changent pas son caractère. Il effraie les autres qui lui prêtent des intentions qu'il n'a pas.

Dans l'arène ce qu'il voit ce sont les fleurs que portent les dames. C'est un poète qui reste dans son monde.

La part de rêve est bien représentée par la grande place du blanc dans les pages.

L'histoire se termine par un happy end qui est bien loin de la réalité, mais qui laisse entrevoir qu'on peut avoir une chance dans la vie même si on est différent.

Il faudrait le lire dans les écoles primaires actuelles !!!

Il s'agit d'un album alors le texte est bref et les illustrations viennent en appui. Les illustrations en noir et blanc de Robert Lawson (1892-1957) sont loin des illustrations actuelles. Elles ont le charme des illustrations "naturalistes" comme vous le montre la couverture.

Un joli album avec de belle facture.

Je remercie les Éditions Michel Lafon pour leur confiance.

lafon

ferdinand 4

 

J'adore les chênes lièges qui portent des bouchons !

 

 

ferdinand 1

 

ferdinand 2

Ces quatres pages m'ont rappelé bien des choses.

 

ferdinand 3

Pages choisies par mon fils.

 

 

lafon

RL 2017