D. Manakete

Editions alexandra de Saint Prix, 2016, 299 p., 19,90 €

Mes lectures Alexandra de Saint Prix

thennan 14e de couv. :

Bienvenue sur Myste, le second berceau de l’Atlantide. Là où la science s'est développée pour ne ressembler à nulle autre.

Natasha, une jeune fille venue d’ailleurs détient l’objet de toutes les convoitises. Aidée de son Thennan, elle sera confrontée à une nouvelle vie partagée entre poursuites et découvertes.

Pourtant, quelque chose se trame dans l’ombre… Jamais l’avenir de Myste n’avait été aussi incertain.

Une épopée au travers de plusieurs mondes extraordinaires peuplés de créatures fantastiques et d’êtres malfaisants.

Une imagination débordante et une écriture prolifique de ce jeune auteur qui nous promet de nombreuses suites.

 

Mon Billet :

En ce mois de l’imaginaire je voudrais partager avec vous une jolie découverte de littérature de l’imaginaire, A lire à partir de 12 ans et sans limite d’âge. Je voulais mettre en avant un jeune auteur qu’on ne voit que sur certains salons de la région.

Les personnages principaux  ont entre 13 et 19 ans, il y a des scènes de combat, de l’action, de la magie, des réparties humoristiques et des stratégies politiques… tout ce qui fait le charme d’un bon roman fantasy.

Tout démarre au Canada avec une gamine de 13 ans qui vit dans une drôle de famille dans laquelle elle est malheureuse. Elle se réfugie dans les livres et une bibliothèque… je vous vois sourire, non je ne parle pas de moi ! Et c’est là que sa vie va basculer. Elle va se retrouver propulsée en pays Myste sans qu’elle y soit préparée, puisqu’elle est comme nous, elle ne connaît pas l’existence de cet autre Atlantide.

On va donc suivre ses premiers pas ou faux pas sur cette terra incognita. On va rire de ses gaffes, on va s’inquiéter lorsqu’elle fera de drôles de rencontres. Curieuse et bavarde elle sa facilement se mettre dans le pétrin et entrainer les autres avec elle.

La première personne qu’elle rencontre va la comprendre. Eh oui il y a bien entendu une question de différence linguistique que l’auteur a su trouver les bons arguments pour passer cette barrière. Ce jeune homme va lui donner quelques éléments pour faire ses premiers pas, mais comme il est moins bavard cela laisse la place aux quiproquos et aux secrets.

L’auteur a su mettre en place une ambiance où malgré tout, la méfiance  règne. Ce jeune homme, Karsaib, a parfois des attitudes qui font douter de sa sincérité. Du coup Nathasha ne sera pas à l’abri de tentateurs et de manipulateurs. Elle  devra apprendre à détecter à qui elle peut faire confiance. Trouver les bonnes personnes ne va pas être évident puisqu’elle ne peut dire d’où elle vient et qu’elle ne connaît pas les codes  de cette terre. Mais une fois quelques doutes dissipés c’est l’amitié  et d’autres liens qui vont se créer.

Les amateurs de magie vont se régaler. On est dans un monde où les pentacles, ces cercles avec des signes à l’intérieur, ouvrent des portes et régissent les tâches les plus quotidiennes aux plus complexes.

Moi qui adore tout ce qui touche aux quatre éléments, j’ai été gâtée car ils sont l’une des bases de la magie des élémentistes.

Amateurs de créatures faëriques et autres dragons, vous allez aussi avoir les yeux qui pétillent.

La famille joue aussi un grand rôle, car selon le peuple auquel vous appartenez vous ne serez pas considéré de la même façon. Bien sr il y a des éléments perturbateurs qui sortent de ses cases préétablies. De là décollent des rivalités et des guerres de pouvoir.

Le premier tome se termine à la fin d’une « aventure », mais tout n’est pas résolu. J’espère lire la suite … dès qu’elle sera publiée.  Cette première étape est un voyage initiatique où ces jeunes gens vont devoir faire des choix et prendre des décisions qui vont bouleverser leur vie et celle de leurs concitoyens.

Ce roman à tous les ingrédients d’une bonne sage fantasy. Chaque chapitre débute par un texte en italique qui apprend au lecteur des choses sur cet univers.

L’écriture est très agréable, on laisse entraîner par les dialogues, les descriptions, les actions, rebondissements, et les explications des règles qui régissent ce monde.

Ce roman n’est pas exempte de sentiments que ce soit la colère, la tristesse, la joie, l’amour… Les liens des thennan sont très intéressants, ainsi que ce qui concerne le fameux collier d’orichalque. Je vous laisse découvrir en quoi ils consistent.

Je remercie les Editions Alexandra de Saint Prix pour leur confiance.

saint prix logo