Catherine Zarcate

ill. : Elodie Balandras

Editions Usborne, Coll. Kilim, Avril 2017, 79 p., 6,40 €

Mes lectures Syros

qualle chanceCollection Kilim :

"Kilim, des récits qui existent depuis la nuit des temps pour rire, rêver, réfléchir et ainsi nourrir sa force intérieur".

4e de couv. :

Si tu veux rendre riche un homme pauvre, ce n’est pas compliqué, il suffit de lui donner de l’argent ! Ah oui ? Saad n’est pas d’accord avec son ami Saadi. Pour lui, c’est beaucoup plus profond que ça…

L'histoire incroyable d'ali, qui fait l'object d'une drôle d'expérience.

Mon billet :

Tout est dit dans le titre, enfin presque…

Je ne connaissais pas cette auteure, je la découvre donc avec son interprétation d’un conte tiré des mille et une nuit. J’en connais quelques uns mais pas celui-ci !

Il y a plusieurs niveaux de lecture, celle qui me semble la plus simple (ce n’est que mon avis !) c’est celle qui fait sourire. On suit le pauvre Ali et ses mésaventures. Il enchaîne gaffe après gaffe à moins que le destin lui joue des tours !  Mais  s’il faisait un peu plus confiance à sa femme peut-être que…  comme souvent dans les contes on nous parle de femmes  cupides et dépensières ! Je peux vous assurer que quelque soit l’âge du lecteur on a tous rit. Et on attendait la prochaine catastrophe.

Après, on peut s’intéresser à la gentillesse de ce même Ali. Il ne réfléchit pas longtemps, mais agit.

La troisième facette de cette lecture, c’est celle qui m’est la plus difficile à expliquer, elle est complexe puisqu’elle s’attache aux motivations de Saad et Saadi.

Cette dernière facette (il y en a certainement d’autres que je n’ai pas vu) est celle qui touche au conte philosophique. Deux personnages utilisent le « candide » pour expérimenter une théorie. Je trouve cela cruel de vouloir bouleverser la vie d’un pauvre pour les besoins d’un « pari ».

L’histoire se déroule en trois temps.

Le sujet de l’expérience reçoit de l’argent, l’expérience tourne court, mais il faut attendre un an. On renouvelle l’expérience, patatras, nouvel échec… un an passe, malgré la  suspicion on retente une troisième fois… A chaque étape Ali apprend… qu’elle sera la conclusion de cette troisième année ?

Finalement, c’est Ali qui va donner une leçon de vie aux deux hommes riches qui l’on un peu manipulé. C’est très moral.

On aborde la thématique de la confiance, de l’honnêteté, de la bienveillance et du bon sens.

La richesse ne se trouve pas forcément dans les pièces d’or… je vous laisse découvrir la voie qu’aura choisi Ali.

Je remercie les Editions Syros pour cette leçon de sagesse !

syros

avatar