litt jeun

 

Chers lecteurs,

Certaines personnes m’ont « reproché » la grande diversité de lecture sur mon blog.  Ma réponse est qu’il est le reflet de ma vie…

Je suis en train d’écrire une série d’avis de lecture jeunesse et j’ai voulu explorer le pourquoi du comment de mon engouement pour ce type de lecture.

Moi je sais, moi je sais … disent ceux qui savent tout !

. Tu as des enfants.

. Tu as des partenariats.

. Ça se lit vite et tu peux publier plus souvent des chroniques sur ton blog.

. Tu veux te croire jeune et tu es nostalgique de tes lectures enfantines.

 

Je ne réfute aucun de ses arguments, puisqu’ils me sont venus à l’esprit, mais c’est beaucoup plus profond que cela.

Je n’ai pas attendu d’avoir mes enfants pour  lire des romans jeunesses  et des albums. Je n’ai jamais quitté l’imaginaire des enfants. C’est aussi une façon de rester en contact avec ce que vivent les enfants qui nous entourent. En effet  beaucoup d’auteurs jeunesses sont comme des récepteurs de ce qui se passe autour d’eux. Ils ne sont pas des donneur de leçon et ne disent pas il faut penser comme ça. Voilà qui nous change des lectures d’antan.

C’est vrai qu’ à l’arrivée de mes enfants j’ai voulu tellement partager mon amour de la lecture qu’ils ont eu leur bibliothèque déjà bien fournie avant leur naissance ! Très vite ma fille a su me dire les livres qu’elle voulait et ceux qu’elle ne voulait pas (le papier, les images, les sujets ou les premières phrases). Quand à mon fils il ne voulait pas de lecture d’albums, tout petit il ne voulait que des chansons et j’ai  acheté des livres avec des paroles de chansons… et même si je chante comme une casserole il m’écoutait… le support livre m’aidait (mémoire de poisson rouge) et lui procurait des repères visuels.

En ce qui concerne les partenariats… si je les ai c’est parce que je les voulais et non l’inverse. Je ne me suis pas mise à lire du jeunesse après avoir reçu… je suis allé vers les partenariats jeunesse lorsque les sites en proposaient et ensuite mes chroniques ont plu. Vous pouvez obtenir des partenariats sans qu’il y ait de suite donnée. C’est vrai que le fait d’avoir des partenaires réguliers j’ai approfondi mon exploration de leur catalogue par le biais de la bibliothèque.

Les livres jeunesse ne se résument pas à des romans courts, la preuve avec les Harry Potter (moi je ne les lis pas en un jour !). Je ne chronique pas toutes mes lectures jeunesse car cela me prend autant de temps que les romans adultes, voir plus, car j’essai de trouver des arguments qui pourraient inciter les jeunes lecteurs à lire par l’entremise des adultes qui me suivent. Parfois je lis à deux voix avec mon fils alors c’est plus long.

L’argument de la facilité et la simplicité de lecture, cela va dépendre de la qualité d’écriture et du sujet abordé. Certains thèmes peuvent amener à une certaine introspection ou à des interrogations philosophiques.

Les livres jeunesse passent en outre un test supplémentaire par rapport aux romans en général. Mon fils n’est pas un grand lecteur mais il adore écouter. Alors beaucoup des livres jeunesse (pour les moins de 12 ans) je les lis à voix haute (donc parfois je les lis deux fois !) tous ne passent pas le cap.

C’est vrai que certaines collections jeunesse ne sont pas chères, mais vu le nombre qu’il faut, cela peut revenir cher ! Ma fille était une grande lectrice lorsqu’elle était gamine et on était obligés d’aller en bibliothèque et dans les vides greniers  car elle les dévorait ! J’ai vite été dépassée… je lui  lisais les livres que je voulais lui faire connaître, je testais et je proposais,  on est passé à « on lit en parallèle » puis « laisse tomber maman ça va pas te plaire » !

Un peu de psychologie de bazar… Est-ce parce que  j’ai manqué de livres dans mes premières années de lectrice ou que je prends encore plaisir à m’identifier à certains personnages comme si j’avais leur âge… même si parfois je vois comme on pouvait être innocent et naïf de mon temps !

Quoi qu’il en soit, je trouve que les lectures jeunesse sont très variées et très contemporaines dans les sujets invoqués, elles jouent avec des émotions fortes et des sujets parfois durs qu’on n’évoque pas en tant que parents. Souvent je me fais la réflexion que cela a beaucoup évolué depuis mes lectures de la bibliothèque rose et verte !

Ces lectures me procurent des sensations fortes qui parfois me bouleversent et me font poser des questions.

 

Vous ai-je parlé de l’humour qui rend les histoires drôles, loufoques ou complètement décalées. Jeux de mots, et détournement d’expressions éculées. Il y a un autre aspect que les auteurs de littérature jeunesse aiment explorer : les détournements de contes de fée et des personnages connus. Chacun s’approprie certaines figures emblématiques  et les transportent dans leur imaginaire.

 

Beaucoup d’auteurs jeunesses communiquent par le biais des réseaux du coup on a de l’empathie avec leur travail et on peut bien partager nos réactions.

Je ne sais pas si cet article vous aura apporté quelque chose mais cela pourra vous expliquer pourquoi je parle parfois plus de littérature jeunesse sur ce blog.  Je ne suis pas spécialisée en littérature jeunesse comme certains blogs…  J’espère avoir vos réactions. N’hésitez pas à laisser le lien vers votre blog si vous publiez de la littérature jeunesse…

Quelques blogs jeunesse  que je suis… J’en ai peut-être oublié ! oups !

Les lectures jeunesse de Jangélis

Les bonheurs de Cassandre

Langue déliée

Parlons Livres (j’y publie quelques critiques)

L’atelier de Litote

Delivrer des livres

 

Je vous laisse j’ai  une dizaine de chroniques à écrire dont les trois quarts sont de la jeunesse...