Cathy Ytak

Editions Syros, coll. Tempo, juin  2017, 71 p., 6,35 €

Mes lectures Syros

tu vois4 e de couv.:

Clément et Nolan sont en classe découverte sur l’île Scobier, tandis que leur grande amie Alwena est bloquée à l’hôpital. Alors, pour qu’elle soit du voyage elle aussi, ils vont lui faire vivre leurs journées à distance ! Chaque soir, les garçons sont les premiers devant l’ordinateur de la classe, pour un échange de mails animé. Clément écrit, Nolan décide de ce qui est important à dire. De son côté, Alwena leur a confié une mission à accomplir au bord de la mer…

 

Mon billet :

J’adore ses petits romans de moins de cent pages que vous lisez sans vous en rendre compte. Il suffit de le commencer à un moment de pause café et lorsque vous levez les yeux il est fini. Bon j’exagère  un peu, mais vous voyez l’idée.

La composition joue un grand rôle. Il s’agit de mails plus ou moins longs. Le lecteur une fois accroché veut connaître la réponse à une question, la suite d’une des  histoires, le prochain rebondissement.

La couverture du livre rassemble les éléments clés de cette histoire. Je la trouve magnifique et les couleurs nous renvoient bien à cette île de la côte Atlantique.

Nous avons donc trois amis des élèves de primaire les deux garçons partent avec leur instit en classe verte, pendant que leur amie se remet  tant bien que mal d’un accident de voiture. Ils ont entre 9 et 11 ans. Ils vont être séparés géographiquement pensant une dizaine de jours.

L’auteure pose immédiatement les bases de l’histoire le temps et l’espace, les lieux des événements.

Un déséquilibre s’est instauré avec la séparation d’Alwena.  Pendant un temps, elle continuera à jouer son rôle de médiateur, de modérateur. Mais va-t-elle y parvenir ? Va-t-elle se retrouvé  vraiment isolée du reste du groupe. Ils sont comme sur deux îles, elle dans sa chambre d’hôpital et eux sur leur île. Alwena, Clément et Nolan ont tissé des liens : amitié, communication par mail et la boîte mystérieuse d’Alwena.

Nous avons trois histoires qui vont se développer. D’un côté Alwena à l’hôpital seule avec la douleur, le traumatisme et l’isolement. Puis il y a la vie des élèves en classe verte. Et la troisième histoire concerne le mystère relaté par les garçons.

Le fait que ces trois sujets soient partiellement évoqués dans les mails ce la va créer une ambiance. Certains mails sont interrompus parfois la réponse n’arrive pas tout de suite puisqu’il n’y a as de libre accès à Internet.

Alwena est dans l’attente mais elle aussi ne peut rester en permanence connectée à cause des soins et des médicaments. Ces silences aussi influencent les garçons.

Je ne vous dévoilerai pas l’intrigue. Je dirai simplement que chacun donne quelque chose à l’autre. Et l’amitié est primordiale pour que tout se rééquilibre.

Il y a des moments très émouvants qui peuvent avoir un écho chez les jeunes lecteurs : peur, souffrance, physique et morale, disputes. Chacun à une façon de voir la vie et il est important d’être tolérant et de cultiver la différence pour se compléter et enrichir les échanges.

Je vous laisse maintenant découvrir les intrigues tissées sur la toile.

Je remercie les Editions Syros pour leur confiance.

 

syros

De la même collection vous trouverez sur ce blog :

En cliquant sur l'image vous irez à la chronique

livre et moi     citadelle

ma vie sans mes parents    une vie merveilleuse