Danielle Thiéry

ill. Anne-Lise Nalin

Editions  Syros, coll. Souris noire,  2017, 148 p., 6,35 €

Existe en numérique

Mes lectures Syros

fantômes école

4e de couv. :

Lily vit un rêve depuis trois mois… Ses parents ont été embauchés par l’École nationale supérieure de la police où sont formés les officiers qu’elle admire tant ! Grâce à son amie Jeanne Eloy, qui fait partie des commissaires enseignants, Lily peut assister à tous les entraînements. Mais rapidement, elle est perturbée par un élève qui ne semble pas du tout à l’aise dans ce milieu. Et son frère Lucas veut la convaincre que l’école est hantée par des fantômes ! Lily n’est pas superstitieuse, et pourtant…

Mon Billet :

Mon fils et moi aimons lire cette série ensemble. Les histoires sont indépendantes et en même temps on suit l’évolution des personnages récurrents. A chaque épisode les parents ont changé de travail et de lieu de vie. Au-delà de la nouveauté de l’aventure il y a la découverte d’un lieu très particulier :

« Nuit blanche au musée » … on est dans un musée

« Les trois coups de minuit »… On est dans les coulisses d’un théâtre

« Énigme au Grand stade »… on est dans les vestiaires du Stade de France

Ici comme l’indique le titre « Les fantômes de l’école de Police » on est dans un château transformé en école de police. Le duo de jumeaux frère/sœur permet d’avoir deux approches différentes de par leur caractère diamétralement opposés. Lily est plutôt la fille d’action et Lucas le garçon réfléchi.

Dans cet épisode, ils ont suivi leurs parents à l’école nationale supérieure de la police.

Pendant  que les adultes travaillent à l’intendance et les services techniques les deux ados mènent leur vie au milieu des jeunes élèves policiers. Autant  Lily est dans son élément  puisqu’elle souhaite devenir policier, autant Lucas essais de passer inaperçu. Elle participe autant que possible aux activités sportives alors que lui s’est mis au golf.

Chacun va trouver des choses étranges dans ce château entouré d’un parc. Il ya un mystère qui plane. Des ombres et des silhouettes dans le cimetière (lieu propice aux frissons) et un fameux fantôme dans les écuries. Lucas est bouleversé.

Lily et son amie la commissaire Jeanne Eloy remarquent de leur côté un élève au comportement étrange. Il n’en faut pas plus pour attirer leur attention.

Y a-t-il un lien ?

Y a-t-il danger ?

Les enfants vont-ils courir des risques ?

On retrouve les relations frère/sœur et parent/enfants. Ils forment une famille, un groupe soudé de part les nombreux déménagements, on voit assez peu le côté amitié entre enfants ou adolescents. Ici on a la présence de jeunes adultes (les élèves policiers).

Le rythme est assez soutenu. L’histoire est découpée en quinze chapitres qui s’enchaînent très vite. Les entêtes de chapitres donnent des indications de jour et d’heure, voire de lieu. Tout se joue sur trois jours : mardi (3 chap.) mercredi (4 chap.) jeudi (7 chap.) et un chapitre de conclusion.

On est au cœur de l’aventure puisqu’on est avec les enfants…

Une nouvelle aventure se conclue et il faut attendre la prochaine !

Cette série est très abordable pour les lecteurs à partir de 9 ans.

Je remercie les Éditions Syros de m’avoir fait découvrir cette série.

Bonne lecture à tous...

 

syros

 

fantômes école chro

 

Sur ce blog vous pouvez retrouver les chroniques de :

cliquez sur l'image

trois coups de minuit   nuit blanche au musée    enigme au grand stade