Editions place de la Victoire, janv. 2017, 14,90 €

Masse critiqueBabelio / Place de la Victoire

france culture 20

4e de couv. :

Alors que le monde s’apprête à connaître des changements politiques importants, France Culture Papiers questionne la notion de démocratie à travers l’histoire, la philosophie, avec des politologues, des sociologues et des citoyens.

Notre héritage politique n’est pas le seul à être abordé dans ce numéro : du fond des grottes, Neandertal nous renvoie à notre notion d’humanité tandis qu’un reportage sur les Amazones nous rappelle que les femmes combattantes sont loin d’être seulement un mythe.

Retrouvez également le regard incisif de Frederick Wiseman, dont les documentaires sont les témoins de notre époque, ou l’esprit provocateur d’Elsa Schiaparelli.
Science, histoire, religion, actualité, culture, revivez le meilleur de France Culture !

Mon Billet :

On voit que le temps passe lorsqu’on voit qu’un magazine que l’on a découvert à ses débuts en est déjà  à son vingtième numéro.

Ce magazine a évolué et à même changé de maison d’édition tout en gardant son état d’esprit.

C’est la continuité de la radio France Culture, et pour ceux qui n’écoutent pas c’est un magazine de culture générale puisqu’on y aborde des sujets fort variés.

Lorsque j’ai demandé pour Masse Critique à le lire je n’avais noté que « numéro d’hiver » mais en fait le vrai titre c’est « la démocratie à l’épreuve », à quelques mois des élections présidentielles c’est logique. La couverture est magnifique puisque c’est un détail de « la Liberté guidant le peuple » de Delacroix.

Le sommaire en double page est visuellement très accrocheur. Le magazine se découpe en six parties chacune avec une couleur. C’est une revue qui utilise des codes couleurs comme des balises de repérages, c’est très structuré, et pratique pour savoir dans quel dossier on se trouve.

-L’Expérience du monde

-A la une : la démocratie à l’épreuve

-L’atelier du savoir

-Nos archives

-Les chemins de la création

-A voix nue.

Dans chaque dossier de 3 à 5 articles d’émissions différentes. Comme on a un reflet de la radio tous les articles sont sur la base des discussions et des interviews, donc des dialogues. On a là aussi des teintes différentes selon qui parle.

Vous vous doutez bien que j’ai commencé par les dossiers qui m’attirent le plus, à savoir tout ce qui touche à la création et à l’art, avant de passer vers des articles plus philosophiques ou politiques.

Ce que j’aime dans cette version papier de France Culture c’est d’une part retrouver des émissions que j’écoute (plus ou moins régulièrement) et explorer celles que m’attirent moins. De plus, la version papier permet des encadrés avec des renseignements sur les participants. Informations que l’on a en début d’émission ou certainement dans sur le site, mais qu’on ne va pas forcément chercher. Il y a aussi un aspect que j’aime bien dans la presse écrite qui fait des articles de fond et qu’on retrouve aussi dans ce magazine, c’est le recul. Ce n’est pas l’actualité à chaud. C’est une sélection thématique, il y a de la réflexion au moment où l’émission à lieu et là les mois ont passé et on ne revoit pas les choses de la même façon.

Les articles se reportant aux émissions, les références sont bien utiles pour éventuellement les écouter en Podcast. Les textes sont sur deux colonnes par page, les dialogues on des couleurs différentes selon l’intervenant. Le contour de la page reprend le code couleur du dossier. C’est très visuel.

Ce que j’ai aimé sur la partie « politique » c’est le regard sur l’histoire et d’un point de vue plus général, les stratégies et non pas sur ce que nous vivons au quotidien, de plus les émissions datent de fin 2016 il ne faut donc pas y chercher des scoops.

- Qu’est-ce qu’une année présidentielle

- Se faire connaître en politique

- Le big data pour cerner les électeurs

- Tocqueville à la découverte de la démocratie

- Parles de jeunes

C’est un autre focus qui aide à la réflexion plus en général.

Cela vaut pour tous les articles puisqu’on a du recul sur certains sujets.

Prenons par exemple l’interview d’Amos Oz, son roman est sorti à la rentrée « le baiser à Judas ». On en a entendu parler sur le moment, mais un livre en chassant un autre,  on est passé à autre chose. Je me souviens avoir écouté l’émission « le temps des écrivains » de Christophe Ono-Dit-Biot (1/10/16) et sur d’autres médias. Je ne l’ai pas lu, mais je suppose que si je l’avais lu cela m’aurait apporté un autre regard.  Et si vous n’avez pas écouté ni lu cet interview pourrait vous donner envie.

Le petit plus par rapport à la radio ce sont les photos qui illustrent les articles, elles sont de bonne qualité.

Je vous laisse découvrir cette lecture passionnante.

Je remercie Babelio et Les Editions Place de la Victoire pour ce partenariat.

 

 

 

masse c

babelio

 

place de la victoire