20161207_190415

 

Bonjour chers lecteurs,

Pour ceux qui sont des pro du Bullet Journal (ou BuJo) vous ne trouverez ici rien que vous ne connaissiez mieux que moi. Je vais même peut-être dire des énormités puisque je suis débutante. J’ai pioché un peu partout sur la toile (groupes FB, youtube, blogs), donc ne cherchez pas d’idées géniales… je ne ferais pas non plus un historique de l’origine…

Les moqueurs et critiqueurs passés votre chemin merci...

Je vais parler beaucoup de ma petite personne alors vous pourrez sauter des passages… Cela me paraît nécessaire pour  vous faire comprendre pourquoi le choix du BuJo et ce que j’ai décidé d’y inclure ou pas. C’est aussi une façon d’auto-analyser ma perception de cette activité.

Je revendique mon amateurisme et mon niveau quasi nul en dessin et jolie écriture... mais je m’obstine à gribouiller avec les gamins qui m’entourent !

Cet article, c'est plutôt une façon de partager une nouvelle expérience qui fait partie de ma vie de lectrice.

Il y a longtemps que je suis une adepte de l’agenda fourre tout, rendez-vous, pensées, idées, photos, tickets collés à mi-chemin du journal intime et du carnet de voyage. Et à côté de ça, j’ai des post-it, des carnets, des listes, des penses bêtes que je perds régulièrement…

Depuis quelques années je vois passer des photos de BuJo magnifiques, d’un niveau tel que je ne l’atteindrai jamais, ah ah ah. Mais j’ai vu des pages de listes en tout genre et je me suis dit que ce serait bien que je me penche plus sérieusement sur le sujet.

Il se trouve que depuis deux ans en plus de mes activités de lectrice, bloggeuse et maman, je suis devenue bénévole dans la bibliothèque. Et je ne me contente pas de faire de l’accueil. Depuis un an cette bibliothèque est devenue une médiathèque qui fonctionne pratiquement qu’avec des bénévoles. Nous participons à beaucoup de formations dispensées par la Bibliothèque départementale, et la conséquence c’est une grande envie de faire bouger ce lieu de culture. Par moment j’ai l’impression de faire un mi-temps… Animations, expos, blog et réseaux sociaux, lectures pour les petits, accueil etc. Et il faut garder certaines traces.

En parallèle j’ai ma petite vie de famille avec les rendez-vous … rien de très extra-ordinaire mais du quotidien qu’il ne faut pas négliger.

Et enfin, j’ai ma vie de bloggeuse qui c’est développé au fils des années. Cela donne des partenariats et des services presses avec des délais pour les chroniques. Des envies d’articles comme celui-ci… J’écris aussi pour le Blog Parlons Livres, c’est ponctuel mais il faut s’organiser. Ensuite il y a les réseaux sociaux liés à la lecture qu’il faut entretenir.

Mais qu’est-ce qu’un Bullet Journal me demanderez-vous ? C’est un concentré de tous les petites notes que vous éparpillés dans la maison. Mais un peu plus, cela dépend ce que vous voulez mettre de vous dans ce carnet.

A l’ère de l’informatique n’est-ce pas archaïque de prendre du papier et des crayons ?

Certains pourront me rétorquer : Je tape tout sur mon ordi et ça ne prend pas de place, c’est propre et le correcteur de faute corrige ce qu’il veut ! Ce n’est pas la même chose.

Il se trouve aussi que la technologie peut tomber en rade et ce que vous n’avez pas sauvegardé disparaît. Et les Cloud et autre plateformes tu ne connais pas ? Sans aller jusqu’à la théorie du complot je n’aime pas laisser toutes les traces de ma vie sur la toile, on en laisse déjà suffisamment. Sans parler que je n’ai pas toujours accès au réseau pour diverses raisons. Donc l’agenda électronique sur mon téléphone n’est pas suffisant, il me faut un complément.

Je ne vais pas faire ici un comparatif papier contre écran, comme entre livre et ebook ! Chacun son attirance pour l’un et pour l’autre. Par exemple, lorsque je tenais mon journal en ligne, j’y incluais beaucoup de photos là il y en aura moins..

Mais revenons au papier et au Bullet Journal. On entre dans l’ère de l’intime. Est-ce se donner l’impression d’une vie très remplie ? Est-ce un retour vers le journal intime de l’adolescence ? Est-ce un besoin de contrôler sa vie ? Est-ce laisser des marques de son passage, un aide mémoire ? C’est peut-être un peut de tout cela et bien plus.

******************

De quoi se compose en général un Bullet journal :

Un calendrier annuel

Une  page avec des clés (code couleur selon ses activités)

Un Index (sorte de table des matières/sommaire)

Calendrier mensuel

Calendier hebdomadaire

Dailies (jours)

Trackers (je vous explique après)

Buckets list (buts, objectif)

Citations

Pensées positives

Défis : Doodles (petits dessins)

Pages d’essais / d’entraînement calligraphie, encadrement, bandeaux…

****************

Tracker : Tableaux à double entrée pour programmer sur le mois certaines choses à faire

  • Taches ménagères
  • Suivi de poids
  • Menus
  • Achats
  • Sport
  • Temps de sommeil / travail/ loisirs
  • Prises de médicaments
  • Tâches régulières, programmes en tout genre
  • Révisions
  • Visionnage de séries
  • Lectures audio
  • Lectures
  • Ecriture
  • Vidéos
  • Echéancier pour certaines factures

C’est à l’infini… C’est une façon de combattre la procrastination et se motiver. C’est aussi une façon de visualiser certains projets.

*******************

Dans les listes on peut trouver de tout (il existe même des livres de listes) :

Recettes de cuisine

Citations

Livres achetés ou reçus

Livres à lire

Recettes de soins

Achats

Penses bêtes en tout genre

********************

Le Bullet Journal sert aussi au « développement personnel »

Grâce aux citations motivantes que l’on crée ou que l’on entend, lis etc.

Pages de gratitude, pour remercier ou trouver mettre sur le papier des bonnes choses que vous sont arrivées, ou que vous avez réussi…

On peut inclure l’art thérapie et autres coloriages apaisants.

On peut s’exercer au dessin, à la calligraphie

Cela sert à prendre du temps à soi, se valoriser, ce motiver, s’organiser pour prendre de l’assurance et ne pas partir dans tous les sens.

Le Bullet Journal c’est l’art aussi de se faire du bien alors si ça devient un torture laissez tomber.

On peut aussi intégrer les techniques du scrapbooking (on retrouve du matériel commun)

*****************

Dans cette activité passioonate, qui peut entrer dans la catégorie hobby, il y a ceux perfectionnistes qui cherchent la perfection, des puristes qui ne dérogeront pas aux règles qu’ils se sont fixés (codes communs) . Il y a ceux qui ont besoin de préparer plusieurs mois d’avance, d’autres qui créeront au fur et à mesure. Il y a les minimalistes et les fantaisistes… certains Bujo frisent le baroque tout dépend de ses compétences et des objectifs que l’on se fixe.

Il y a autant de BuJo que de personne qui les créent… même s’il y a des bases communes, il existe même des Bullet Journal pré-imprimés dont vous n’utiliserez pas certaines pages qui ne vous correspondrons pas.

Longtemps j’ai eu peur de me lancer jusqu’au jour où j’ai compris que c’est en créant mes propres règles et pages que je trouverai ce qui me convient et tant pis si je mets des mois pour trouver ma voie.

Il y a un paradoxe dans le BuJo, il y a un côté intime puisque ce carnet devient un prolongement de sa main et de sa pensée et en même temps on regarde les Bujo des autres sur Pintarest, Instagram, les blogs, on s’inscrit dans des groupes pour partager conseils, astuces et idées, on fini par faire partie d’une communauté.

Je ne vais pas faire de jaloux en citant certains youtubers et blogueurs…

Un autre paradoxe du Bullet Journal, après des années d'école traumatisantes à devoir d'écrire joliement et colorier proprement on se retrouve à s'appliquer comme de bons élèves, à passer des heures la tête penchée sur son cahier... LOL!

**************

Le matériel :

Il existe des marques que l’on retrouve régulièrement mais cela me gêne car on se retrouve à avoir tous les même choses… je vous dirai juste que j’ai découvert les pages à petits points (espacés de 5 mm), cela existe en carnet de taille diverse mais aussi en bloc détachable

Premier choix délicat : cahier / classeur / filofax (genre organiser) / coudre votre midori.

Puis vient le choix de la taille : A6 (petit carnet) A5 et A4 et d’autres tailles bizarres…

Ensuite  vient le choix entre page blanche, lignée, grands carreaux (rare à cause de la marge), petit carreaux, points

Quand à moi j’ai choisi d’utiliser au maximum ce que j’ai sous la main. J’ai un carton avec des cahiers que l’on achète aux différentes rentrées et qui ne conviennent pas, il y a les jolis cahiers qu’on achète ou qu’on vous offre parce que vous aimez la papeterie et les jolis papiers.

En septembre j’ai commencé avec un vieux cahier A4 petit carreau, car je ne savais pas où j’allais et si je tiendrais longtemps…

Quand aux feutres et stylos, là aussi on retrouve  presque toujours les mêmes marques Stabilo, Staedler, ProMarker, Fabercastel et j’en passe… Là encore, je ne vais pas investir en espérant devenir une artiste… je vais faire mes armes avant d’investir dans du matériel de pro. J’écris avec des stylo bic de couleurs différentes, avec une prédominance du violet, et j’utilise les feutres de mon fils, qui s’accumulent à chaque changement de boîte, j’avoue que parfois j’ai des surprises. Je vais peut-être investir sur des pointes fines car j’ai essayé un le Stabilo 88 et c’est pratique pour la précision.

Pour l’instant mon Bujo est au stade expérimental, en phase teste et je cible plutôt  le côté fonctionnel même si on y prend goût à ce moment où l’on est dans sa bulle à mettre en place ces idées.

Quand aux scotches décorés, autocollants et autres stickers je pioche dans ce que j’ai déjà sous la main. J’ai découvert l’utilité des scotchs ou bandes de papier que l’on colle en bordure de page, je trouve ça très agréable car on crée une sorte de continuité par mois ou par type de pages.

****************

Quand mettre à jour son Bullet journal ?

Comme je disais plus haut c’est selon son caractère, son mode de vie, ses besoins… Il faut que cela reste un plaisir et un moment de détente. Le matin, le midi, le soir lorsqu'on est disponible en temps et en attention.

Par exemple, je peux prendre mon cahier lorsqu’une idée me vient, ou quand je dois noter un RDV. Mais je peux aussi le feuilleter en buvant un thé  ou un café, comme certains consultent leur smartphone. J’aime aussi décorer et créer des cadres en écoutant des livres audio ou la radio ou de la musique. Par contre si je dois réfléchir et me concentrer sur des données spécifiques j’attends d’être au calme.

Je me suis rendu compte qu’au fur et à mesure que j’utilisais mon Bullet Journal, j’avais de plus en plus d’idées de pages, de listes, de traqueurs… un cahier ne suffira pas à faire l’année. Plus on crée, plus on a envie de créer, plus on écrit plus on a envie d'écrire.

J’ai essayé de synthétiser tout ce que j’ai lu, vu, entendu et expérimenté. Il manquera certainement des choses qui pour vous seront primordiales et que je n’aurais pas retenu.

L’univers du Bullet Journal est vaste et infini. Vous aurez remarqué que je parlais souvent au féminin, mais le créateur qui a fixé les règles de bases est un designer, mais j’ai surtout vu et lu des femmes…

Je remercie tous ceux qui on contribué à mon apprentissage sans le savoir et qui m’ont permis de développer ce que je faisais avant de connaître la technique du Bullet Journal.

J’espère vous avoir donné envie de vous lancer avec les moyens du bord sans vous prendre la tête. J’espère avoir désacralisé le « Bullet journal » sans avoir pour autant dénaturé l’esprit du concept.

Ma bonne résolution en cette fin d'année : tout faire pour ne plus m'éparpiller et me recentrer pour que ce qui est important ait toute mon attention.

*****************************************

Les photos qui vont suivre montrent mes Bullet Journal de 2016-2017 en construction :

C'est en constante évolution rien n'est fixé...

20161207_190454

20161207_190509

 

Une des façons de présenter les dailies

Il existe autant de présentation que de BuJo

 

20161207_190527

IMG_20161127_171755

IMG_20161127_174045

20161207_190650

20161207_190703

Les pages que j'ai rétenues pour mon bullet Journal de Janvier

Page décorée pour annoncer le nouveau mois.

Calendrier mensuel, hebdomadaire,

liste des livres reçus,

liste des articles publiés dans mon blog (plus trackers pour penser à diffuser sur les réseaux),

citations,

moment qui aura marqué ma semaine,

projets de lecture et d'écriture,

tracker pour savoir le temps que me prend mon bénévolat à la Médiathèque,

Bilan du mois...

On verra à l'usage !