Chris Colfer

Editions Michel Lafon, mai 2016, 381 p., 16,95 €

Mes lectures Michel Lafon

pays des contes 4

4e de couv. :

Depuis que l’Homme masqué lui a échappé, Alex n’a qu’une obsession : le retrouver. Sauf qu’elle a été déchue du Conseil des fées et que tous refusent de croire que cet homme est une véritable menace. Heureusement, elle peut compter sur l’aide de son frère jumeau, Conner, de Boucle d’or, du Petit Chaperon rouge et de la Mère l’Oie. Grâce à eux, elle découvre le plan démoniaque de son ennemi : armé d’une potion capable de transformer n’importe quel livre en portail vers d’autres univers, il part recruter une armée de méchants de la littérature afin de conquérir le Pays des contes…

Mon Billet :

Déjà trois tomes et trois coups de cœurs. La barre est haute. Toujours cette appréhension Chris Colfer va-t-il nous resservir un plat réchauffé ? Ce quatrième tome va-t-il être aussi bien que les précédents ? N’allons-nous pas nous lasser ?  Suspens…

Quels univers Alex et Conner vont-ils explorer ? La couverture nous dévoile quelques personnages clés qui vont faire partie des nouvelles aventures… mésaventures !

Chris Colfer va nous entraîner dans de multiples rebondissements. le lecteur  n'a pas le temps de s'ennuyer.

C’est un tome dans la continuité des précédents et je ne conseille pas de lire cette série dans le désordre d’une part parce que les personnages récurrents ont un sacré vécu derrière eux et que de toute façon une fois que vous aurez commencé il vous faudra la série…

J’ai remarqué que dans ce tome il y est souvent question de « rassemblements » - sorcières, fées, mariage, groupe- qui se termine par un rebondissement qui fait avancer l’histoire.

Il est question aussi de confiance en soi et de confiance  que les autres accordent. Cela donne parfois des situations où les personnages perdent tout contrôle.

Les champs visuels sont autant horizontaux (chemins) que verticaux (vols et autres ascensions, ou chutes jusqu’au fond de l’océan).

Les voyages vont être transversaux. Nous ne sommes plus entre monde réel et monde imaginaire, mais entre différents royaumes imaginaires. On sort des cercles que nous avons explorés  dans les tomes précédents.

Les personnages évoluent de tome en tome et on découvre d’autres secrets de famille.  Rouge est toujours aussi agaçante mais elle va évoluer et elle va se révéler plus. Elle va devoir affronter de terribles événements !  On se retrouve dans ce tome avec les « jeunes » couples de l’histoire…

Ce roman fait référence à d’autres histoires jeunesse classique et si on les connaît on savoure d’autant plus le travail que Chris Colfer a effectué pour intégrer ces personnages et leurs aventures. Je me suis rendu compte du socle commun qui nous lient que l'on soit américain ou européen.

On a bien entendu la lutte du bien contre le mal. L’amour et l’amitié seront-ils plus fort que la haine ? Et le monde réel ne sera pas épargné ! On va aussi avoir droit à toute la thématique sur l'adolescence.

C’est une histoire que j’ai dévoré et un nouveau coup de cœur. La fin ouvre sur le prochain tome… le tome 5 sera-t-il le dernier ??? On aura une apothéose ? Mais ça c’est pour 2017 !

Un grand merci à Camille Groelly qui m'a permi de lire cette série et les éditions Michel Lafon pour leur confiance !

laffon

kokeshi coup de coeur

Retrouvez mes chroniques des tomes précédents :

pays des contes 1 pays des contes 2 pays des contes 3