Cindy Van Wilder

Gulf Stream éditeur, fev 2014, 351 p., 18 €

 

Le mois de… Cindy Van Wilder

 

 

les outrepasseurs

4 e de couv :

Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…

 

Ma chronique :

Je remercie les miss de Book en Stock de m’avoir offert un partenariat avec les Editions Gulfstream afin de découvrir « Les Outrepasseurs »… Merci pour le piège infernal puisque je suis partie pour la lecture de la trilogie ! J'avais pourtant résisté à sa sortie !

Il me semble que c’est ma première chronique sur un roman des éditions Gulf Stream. Donc un petit mot sur la qualité du papier, la mise en page qui rend la lecture agréable, sans avoir besoin de casser le livre. Une mention spéciale pour la Magnifique couverture avec rabat et un médaillon creux qui reprend le O de Outrepasseurs, le fond blanc mais avec des traces comme si le livre sortait de terre avec des arabesques (rappel des tatouages ?) !

Ce premier Tome commence comme un thriller avec un tueur diabolique avant de basculer dans un univers fantastique.

Le personnage que l’on va suivre est Peter, un adolescent de 15 ans qui va connaître des changements corporels et passer une sorte de rite de passage vers l’âge adulte. Il va se découvrir, découvrir un secret de famille et par la même occasion découvrir sa véritable nature. Le tout d’une façon abrupte et brutale. L’âge de la rébellion envers les adultes et contre la destinée à laquelle il est condamné.

Ce roman se compose de deux histoires l’une se déroule aujourd’hui et l’autre fin 1206 début 1207, mais les deux sont liées.

J’ai eu plaisir à trouver les thématiques liées aux éléments, un de mes sujets de prédilection.

Cyndy Van Wilder développe surtout celle de la terre et de l’eau. L’air est présent surtout avec le rêve et la tempête. Quand au feu il représente ici surtout la purification par la destruction.

La terre, mère et créatrice mais qui reprend aussi ce qu’elle a créé. Nous avons d’une part ce monde souterrain avec les secrets enfouis, la matrice ou tombeau, d’autre part la surface, le sol entre berceau et putréfaction du sous-bois. Les peurs ancestrales et le côté terrien du paysan. Mais souvent les personnages se retrouvent un genou à terre, voir effondrés ou essayant de fuir en creusant. On a toute d’une part la forêt de l’autres les terres cultivées.

Je vous laisse découvrir la part de sorcellerie et de mystères que ces lieux engendrent.

La thématique de l’eau est liée à la renaissance et à la mémoire matricielle. Chaque plongée va ouvrir des portes vers le passé que l’on a en nous inconsciemment. Ici on va vers la révélation de la véritable nature.

Il y a une ambivalence entre bien et mal, entre vie et mort… les créatures marines sont terrifiantes et nécessaires…

Peter l’enfant de 2013 croit en ses rêves et au libre arbitre il va se rendre compte que ce n’est pas son destin… On se croit unique et finalement on fait partie d’une communauté avec ses rites et ses coutumes.

Le Tome 1 se termine avec des réponses mais c’est un tome de mise en bouche, que vont décider les héritiers… la suite dans le prochain Tome ! Tome que je me suis empressée de commander… J’espère le lire avant la fin du mois ! Parution du Tome 3 prévue pour Mai-juin il me semble !

 

Cette chronique n’est qu’une facette de ce que je voulais dire sur ce livre, pour compléter il faut lire les interviews sur Book en Stock, ou pendant le Mois de Cindy Van Wilder, donc tout le mois de mars l’auteure répond à nos/vos questions. Je vous laisse découvrir entre autre tout ce qui tourne autour du Roman de Renart etc…  Il y a tant de choses à dire encore… Mais il faut que je vous laisse en découvrir par vous même !

gulf stream

book en stock

Un_genre_par_mois_mars