Ils rêvent d’un monde meilleur

France Culture Papiers n°10

Eté 2014, 165 p., 14,90 €

Mes lectures Masse Critique Babelio  //  Bayard Editions

Vous n'osez pas écouter France Culture ? des à priori ?

Ce n'est pas grave

Lisez leur revue...

Peut-être que vous aurez envie de mettre une voix sur des mots.

 

France culture 10

4 e de couv :

Ce numéro consacre une place toute particulière aux UTOPIES, avec un grand dossier élaboré à partir d’émissions diffusées sur France Culture durant le trimestre écoulé, ainsi qu’un entretien avec Olivier Py qui dévoile sa conception du théâtre au moment où il prend la direction du festival d’Avignon.

Comme dans chaque numéro depuis le numéro 4, un producteur de la chaîne revient également sur son parcours : la psychanalyste Caroline Eliacheff, qui tient depuis six ans une chronique dans la matinale de France Culture, revient sur ses débuts et ses années d’apprentissage dans un monde où « il faut être ami avec sa voix ».

 

Ma chronique :

Chroniquer une revue culturelle n’est pas chose facile car si ont fait un commentaire sur chaque article on va se retrouver avec un texte trop long… Parler de l’aspect varié cela fait superficiel… De ont est plus ou moins réceptifs sur certains sujet… J’espère vous donner envie de découvrir par vous-même.

C’est avec curiosité et plaisir que j'ai choisi de lire le dernier France Culture Papiers qui vient de sortir.

Pourquoi curiosité ? Parce j’ai lu déjà certains numéros et que je voulais voir si le contenu avait évolué. Curieuse aussi car le sujet est très intéressant.

Plaisir ? C’est une revue de qualité qui est une continuité de la station de radio que j’écoute le plus. Comme l’on ne peut pas tout écouter, j’ai découvert d’autres émissions.

Le dossier central sur Dominique Rocheteau de taille et couleur différente nous parle d’un footballeur en cette période de Mondiale cela forme un léger décalage. C’est toute une époque, mon enfance…

Les illustrations en commençant par la couverture sont magnifiques j’ai découvert ce qu’était une hyperphoto. Les gros plans du CERN et des Bosons, accélérateur de particule… Théodore Monod dans sa bibliothèque ou dans le désert.

J’ai découvert le visage de Caroline Eliachef dont j’ai entendu à l’occasion une chronique.  Je ne connaissais pas sont parcours atypique en même temps que sa filiation, fille de Françoise Giroud… elle parle du site  Françoise Giroud où l’on peut retrouver les articles de celle-ci.

J’ai trouvé les articles plus longs que dans les premiers numéros. Il y a bien sûr des passages plus courts mais les sujets sont plus développés.  Bien sûr on retrouve « Paroles d’invités » qui sont des petites pépites de chocolat que l’on picore.

Ce que j’aime de cette revue très culturelle c’est qu’elle est dans l’actualité mais avec un pas sur le côté, celui de la réflexion.

La diversité des interventions nous donne une vue panoramique, différentes approches des sujets.

C’est avec tendresse que je me suis précipité sur mes chouchous « Les papous dans la tête » (p.158), « les pieds sur terre » (74 ; 89)…

Je ne m’était jamais demandé si j’étais plutôt « Madame Bovary » ou « l’éducation Sentimentale »… après réflexion je dirais Madame Bovary… Bon l’article porte sur autre chose mais j’ai bien aimé la discussion entre Alain Finklelkraut,  Michel  Winock et Yvan Leclerc.

La petite touche souvenir avec le dossier « Frédéric Dard », le côté création avec les fragments du scénario de « Evita » de Pablo Agüero. Ainsi que le jeu-feuilleton des Papous.

En guise de conclusion le magazine se termine sur la drôle d’aventure du manuscrit « cent vingt journées de Sodome » du marquis de Sade… il est dans la rubrique « grille d’été 2014 ».

Ce magazine est indépendant de l’écoute de la radio mais c’est aussi un bon moyen  d’aller plus loin et d’avoir envie d’aller écouter d’autres émissions sur le site de France Culture.

Bonne lecture.

Merci Masse Critique / Babelio  / Bayard pour ce petit moment de plaisir culturel.

masse c

100 livres 2014

63/100