Pierre Lemaître

France Loisirs, 2011, 393 p.

LU DANS LE CADRE DU challenge LDPA 7

 

alex

4e de couv :

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu'on l'a enlevée, séquestrée et livrée à l'inimaginable ? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien, ni personne. Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l'on retrouve le talent de l'auteur de Robe de marié.

 

 

Ma critique :

Merci à ma binômette Delcyfaro de m’avoir encouragé à sortir ce livre de ma Pal. 

C'est un thriller qui m'a un peu perturbé dans la première partie lorsque l’on est du côté Alex. Nous avons d'un côté la vision des policiers et de l'autre Alex séquestrée et torturée. C'est cette partie là qui m'a dérangé... Pourquoi je ne sais pas, trop près de la victime ? Les horreurs des parties suivantes ne m'ont pas fait cet effet.

Le roman aurait pu se terminer à la fin de la première partie, mais voilà il y a un revirement de situation…

C'est un roman avec des rebondissements inattendus. Pierre Lemaitre joue avec le suspens et il sème des indices pour que l'on ne tombe pas des nues dans la troisième partie... pourtant se demande jusqu'au bout comment cela va se terminer.

Victime / bourreau, tout n’est pas aussi évident. Pierre Lemaitre nous balade d’une version à l’autre... C'est un vrai thriller...

J'ai beaucoup aimé le personnage du commandant qui se débat avec ses démons personnels. Là aussi on ne sait pas qui est avec ou contre le commandant…

Le final est … diabolique ? Non tout n’est pas noir ou blanc… le gris tient une grande place dans la recherche de justice.

 

Bon il ne me reste plus qu’à tenter un autre Lemaitre… « Robe de marié» ou « Cadres noirs » sont dans ma Pal. Je vais quand même prendre le temps de souffler .

 

LDPA4

 

 

100 livres 2014

06/100