Barry Hughart

Folio SF, 09/2013, 401 p.

 

LU DANS LE CADRE D’UN PARTENARIAT FOLIO

 

magnificence

4 e de couv :

Pour lutter contre une épidémie pour le moins singulière puisqu'elle sait compter et ne touche que les enfants de son village, Boeuf Numéro Dix se rend à Pékin, le jour de son dix-neuvième anniversaire. Là, il rencontre un vieil alcoolique, un sage qui, bien des années auparavant, fut célèbre sous le nom de Maître Li. De retour au village de Kou-fou, tous deux découvrent sans mal que Fang le Prêteur sur gage et Ma le Grigou ont empoisonné les enfants par erreur. Les deux coupables ont pris la fuite, mais il reste à guérir les enfants... Ainsi commence la première enquête de Boeuf Numéro Dix et Maître Li, dans une Chine qui ne fut jamais. Narrée avec beaucoup d'humour, récompensée par le World Fantasy Award, cette aventure délirante et trépidante où les personnages principaux échappent à la mort à chaque chapitre ravira autant les amateurs des enquêtes du juge Ti que les lecteurs assidus de Terry Pratchett.

 

Ma chronique :

C’est avec curiosité que j’ai abordé cette lecture. Je n’étais pas très convaincue en le choisissant car dans la collection SF de Folio on a une panoplie très vaste de ce qu’englobe la Science Fiction. Mais je suis joueuse... les dés sont jetés !

Depuis quelques lectures la muraille de Chine semble me poursuivre. Qu’il s’agisse de la nouvelle de Franz Kafka, ou l’étude réalisée par Pierre Le Coz, j’ai dans ce roman de Barry Hughart une nouvelle explication sur la construction de la muraille de Chine (en fait c’est assez similaire).

J’ai tout de suite accroché au Duo improbable entre « les jambes » du simple villageois Bœuf numéro dix et la « tête » du lettré avec un léger de la personnalité Maître Li Kao. Le héros au coeur pur étant le jeune villageois.

Ils vont devoir mener à bien une quête pour sauver les enfants du village. Les voilà partis chercher la racine de puissance. On les suit dans leurs tribulations lorsqu’ils atteignent leur but, on est à peine au tiers du livre… car en fait ils ne sont pas au bout de leur peine ! S’en suivent quelques rebondissements, des scènes cocasses, rocambolesques, voire « abrancadantesques » (oui l’enfer n’est pas loin) qui nous font sourire ou frissonner. Surtout avec la petite touche de fantastique, avec la présence de spectres qui nous font frémir. Il y a beaucoup d’action et de réflexion. En fait leur quête va prendre une autre dimension...

Ce qui m’a plu dans ce roman se sont les narrations dans la narration, des contes, des légendes, des comptines et des poèmes qui viennent enrichir l’intrigue et nous font pénétrer dans un Empire du milieu mythique.

Un autre point intéressant : la présence de personnages assez stéréotypés (le roublard, l’avare, le prêteur sur gage, le ladre etc) qui pourraient juste faire un bref passage dans l’intrigue, nous allons les retrouver à des moments inattendus.

Un des thèmes qui est abordé est celui de qui sommes nous ? Pouvons nous changer ? Devons nous changer ? En fait ils sont se qu’ils sont est réagissent en fonction de se qu’ils sont. Par exemple Maître Li  est un sage lettré, mais aussi un alcoolique (il faut chercher dans son passé l’explication), il ne cherche pas à dissimuler ce défaut.

Les raisonnements de Maître Li sont très construits, ce qui est mis encore plus en évidence avec le côté spontané de Bœuf numéro Dix.

Chaque être avec sa spécificité tient un rôle dans la société et dans l’intrigue.

L’introduction d’un nouveau personnage donne lieu à une nouvelle histoire. Il y a un côté « oralité » très présent.

La fin est un festival d’évènements issus de la littérature fantastique… J’avais deviné certaines choses mais quand même !

Vous l’aurez compris cette histoire m’a conquise … Merci Folio !

Folio_SF

 

challe100

89

 

 

Avis au Papa Noël !!!

Bon comme j’ai adoré ce roman alors je cherche dans la même série :

« La légende de la pierre » Folio SF octobre 2013

« Les huit honorables magicien » chez Denoël (je peux attendre sortie Folio !)

C’est malin !

légende
huit