Magicomora & Daniel Nesquens

Cambourakis, 2013, 48 p.

 

LU DANS LE CADRE D’UN PARTENARIAT LIBFLY & CAMBOURAKIS

papa tatoué

4 e de couv :

Un petit garçon est le narrateur de cette histoire, ou plutôt de ces histoires : extraordinaires, étranges, mirifiques, elles lui ont été transmises par son père, personnage énigmatique, tatoué des pieds à la tête, un papa tendre et mystérieux qui s’absente souvent mais jamais n’oublie son fils. Les images qui ornent son corps sont la trace de mille aventures vécues ou rêvées : comment il vainquit le tigre à deux queues, s’envola entre les griffes d’un oiseau géant, sauva son enfant des crocs d’un chien en promettant à celui-ci d’apprendre à pêcher… Grâce à ces fabuleux talents de conteur, la frontière entre réel et fiction s’estompe, et toute la vie devient magique. Le petit garçon ne s’étonne pas d’être abordé par une araignée alors qu’il fait la sieste sous un arbre, pas plus que de voir son papa se mettre subitement à vomir du feu… avant d’aller prendre son petit déjeuner comme d’habitude. Parfois un peu effrayant, parfois très enjoué ou légèrement mélancolique, le texte de Daniel Nesquens distille une poésie captivante, susceptible de ravir adultes et enfants. Les images créées par Magicorama à la manière de tatouages vintage construisent un univers coloré et fascinant, dans une veine graphique très tendance.

 

Ma chronique :

L’avantage des partenariats c’est que vous faites parfois le grand écart entre une lecture et un autre. Je viens de passer d’un roman à un album jeunesse. En fait il n’y a pas d’âge pour lire « Papa Tatoué ».

Je vous le dis tout de go, je suis retombais en enfance en lisant cet album. Quand je dis enfance, c’est ce pays imaginaire ou tout peut devenir merveilleux.

On entre dans un monde surréaliste, fabuleux comme les adultes peuvent créer en retrouvant leur âme d’enfant.

J’ai été attiré par ce livre parce que j’ai un petit garçon qui est en admiration devant son papa et je me suis dit tiens voyons ce que vois cet enfant imaginaire. Et je n’ai pas été déçu.

J’ai lu ce livre à mon garçon qui a beaucoup apprécie une courte mais aventure extraordinaire chaque soir.

C’est le premier livre des éditions Cambourakis que j’ai dans les mains et c’est un livre d’une grande qualité. Le grand format 220x 310 (taille BD) avec des illustrations pleine page avec en fond d’image une sorte de papier jaunie par le temps, tout cela contribue à nous plonger dans un monde de légendes. Il n’y a pas de blanc même sur la page texte, cela nous permet de rester dans l’ambiance.

Je ne m’attendais pas autant de texte, c’est un réel plaisir d’associer l’image à une vraie histoire. Le texte est la continuation de l’image et vice versa. Un bémol… l’oiseau ne ressemble pas l’idée que je me fais d’une sorte d’albatros, sur le dessin il a plutôt l’air d’un aigle ! hihihi… C’est un livre qui fait travailler son imagination.

J’ai relu l’album seule donc d’une traite et ça n’a pas le même charme car parfois on n’a pas de lien entre une histoire et un autre. Parfois, j’ai eu l’impression qu’il y avait des « blancs » dans le texte comme si on nous laissé partir dans le délire des auteurs. C’est surprenant comme sensation.

J’ai bien aimé le rappel de la grande image lorsqu’on tourne la page pour bien rappeler dans quelle aventure on se situe.

Une fois que l’on referme l’album et que l’on regarde les tatouages du papa en couverture on se remémore chaque histoire délirante. C’est un excellent jeu de mémoire… et cela permet de voir comment on a retenu l’histoire.

Une lecture pour toute la famille.

 

Je remercie Libfly et les éditions Cambourakis pour ce moment de magie.

libfly mini & cambourakis

challe100

40/100